Algérie

Tlemcen

Tlemcen
La pluie et le mauvais temps n'auront pas joué sur le nombre de participants venus nombreux à la soirée musicale et caritative organisée au palais de la culture Abdelkrim-Dali de Tlemcen en faveur des enfants autistes à l'occasion de la Journée mondiale de l'autisme. Mercredi soir, des dizaines de familles tlémcéniennes ont répondu à l'appel du c?ur, de la musicienne Meryem Benallal, l'organisatrice de cette soirée de bonne humeur, pour suivre un concert ‘'émotionnel'' donné en live par des jeunes et anciens musiciens dont Zaki Torki Hassaïne, Ilyes ben Kalfat, Belkhoudja Hmida, Fayçal Benhmidet, Mahfoud Djeddir, Ghizlène Gaouar, Bouchnak Narimene, Djelloul Benkalfat, Djawad Kara, Hamidou et Metyem Benallal. Lors de ce beau programme, Meryem Benallal a choisi un répertoire riche et varié, mais classique et très apprécié des mélomanes des chansons hawzi dont «Koufmlamek la tloumni», «Ana el memhoune belghram» et des mkhalesses comme «Men zinoun harl youm, lkitfihkahl el hadjeb», qui ont attisé le large public. « J'ai terminé avec une chanson classique, écrite est composée par moi-même et qui traite d'un sujet des plus sensibles, le sentiment d'une maman à l'égard de son enfants malade. J'ai voulu traduire les sentiments que j'avais envers ce sujet à travers ma propre poésie et ma mélodie. Je l'ai intitulé «Saghiri» -c'est-à-dire mon petit- qui, à ma grande surprise, a connu beaucoup de succès auprès du public des mélomanes. Le duo de la fin du concert avec le chanteur Hamidou s'est aussi très bien passé. C'est une chanson que j'ai écrite aussi et composée pour le concept «Aamel el kheirwensah» et qui porte le slogan de cette soirée caritative. Ce duo a été très ovationné. «Je suis très contente du public très généreux envers l'association de l'autisme de Tlemcen. Cet événement a réussi sur tous les plans. Et l'émotion a été au rendez-vous. J'ai même vu couler des larmes au moment de mon allocation d'ouverture de ce concert et surtout quand j'ai chanté interprété la chanson émotionnelle «Saghiri». Moi j'ai pleuré et je n'ai pu retenir mon émotion et je crois que j'ai fait pleurer tous les musiciens et le large public. Ça a été comment un moment unique ! C'est la deuxième fois que j'organise le concert «Aamel el kheirwensah» et je suis très satisfaite de l'organisation qu'il y avait avant, pendant et après la soirée !! Tout le monde est sorti souriant avec les yeux et le c?ur plein de joie et d'espoirs ! Je suis très contente du public tlemcénien qui est venu en grand nombre soutenir l'association de l'autisme. C'est ça l'essentiel. Je promets à tous les enfants autistes de poursuivre cette initiative «Aamel el kheirwensah» à l'avenir inchallah afin de perpétuer une petite tradition à Tlemcen pour penser à ceux qui souffrent de l'autisme et encourager l'esprit de solidarité et de l'union. Car ma sensibilité et mon devoir d'artiste et de maman ne me laissent pas indifférente envers ces bouts de choux ! Je veux m'exprimer pour eux et faire passer le message à tout le monde, car le chemin de la réussite pour ces enfants commence d'abord par leur intégration dans la société et dans les écoles pour ceux qui le peuvent. Le combat est long mais pas impossible. L'espoir reste le meilleur remède à tous les maux ! », a indiqué toute émue Meryem Benallal à la fin de cette soirée de solidarité. A noter que la marraine Meryem Benallal a été honorée par l'association de l'autisme de Tlemcen en reconnaissance de ses efforts déployés pour la bonne prise en charge des enfants autistes.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)