Algérie - Revue de Presse

Tizi Ouzou



Mekla veut sortir de l?isolement En visite d?inspection, mardi dernier, dans la daïra de Mekla (20 km à l?est de Tizi Ouzou), le wali s?est entretenu avec les comités de village et les associations de cette localité. Cette occasion a été saisie par les citoyens pour soulever le problème de l?éloignement des services publics et des administrations par rapport aux zones habitées. Une revendication qui a été partagée par l?ensemble des intervenants lors d?une séance de travail à laquelle ont pris part les trois responsables des communes de Mekla, d?Aït Khelili et de Souamâa. « Pour payer nos taxes et impôts, nous devons nous rendre dans la daïra de Tizi Rached, éloignée de plus de 10 km. Et à chaque déplacement, nous encourons énormément de risques par ces temps d?insécurité », s?écrie un intervenant au nom du village d?Aït Zellal, avant d?affirmer que « les rares pistes agricoles existantes sont l??uvre des citoyens ». Les manques soulevés par les citoyens sont nombreux : l?eau, l?éclairage public, les cantines et le transport scolaire, la santé et l?assainissement. Un membre du comité de Belghezli lance : « Notre village est situé entre deux oueds, mais nous sommes contraints d?acheter de l?eau à 5 DA le litre. ».« Faute d?entretien des pistes, notre village est exposé aux incendies chaque été », précise le même intervenant avant de rappeler que, par le passé, des des vies ont été ravies dans les feux de forêt qui se sont déclarés dans cette région. Lors de son allocution, le président de l?Assemblée populaire de wilaya de Tizi Ouzou reconnaît « l?existence d?un déséquilibre réel entres nos villes et nos villages ». M. Aïssat trouvera légitime les revendications des citoyens, que cela soit « au sujet de l?eau, de l?assainissement ou autre commodité ». Le directeur de l?administration locale a annoncé l?octroi prochain d?un équipement en engins et véhicules pour la voirie et le ramassage des déchets ménagers, au profit des trois communes de Mekla. Demande a été faite, à celles-ci, « de recenser l?ensemble du parc automobile en panne pour une prise en charge par le ministère de l?Intérieur qui vient de signer un contrat avec la SNVI pour la réparation de ces engins ». Cela aidera un tant soit peu les communes en difficulté. Au sujet du logement, le premier responsable de la wilaya a demandé aux communes de saisir l?opportunité du programme d?aide à l?habitat rural (3500 aides dégagées pour la wilaya de Tizi Ouzou). Si les assiettes foncières ne se prêtent pas pour accueillir des logement sociaux, « il faut, dira le wali, inscrire des logements sociaux participatifs car ce type de projet est plus intéressant pour les entreprises qui peuvent se rattraper par rapport aux coûts de réalisation ». S?agissant des 1400 logements sociaux squattés à travers la wilaya, ils seront « évacués sur décision de la justice. Ces logements sont destinés aux plus nécessiteux », a rappelé le chef de l?exécutif de wilaya.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)