Algérie

TIRAGE DU TOURNOI FINAL DES ELIMINATOIRES AFRICAINES DES JO-2012 L'Algérie hérite du Nigeria, du Maroc et du Sénégal

Le tirage au sort du tournoi final de football des éliminatoires africaines des JO de Londres, effectué hier au Caire (Egypte), a réservé du gros pour les Verts de Azzedine Aït-Djoudi.
Versés dans le groupe B, présidé par le Nigeria (tête de série), les Algériens ont également tiré le Maroc et le Sénégal. Deux adversaires en nets progrès depuis leur qualification à cette «finale». S'il est quasi acquis que les Nigérians se présentent comme les favoris de cette poule, le second billet se jouera entre les trois autres pays. Le Nigeria, champion olympique en 1996 à Atlanta, s'était qualifié allègrement à ce tournoi en écartant de son chemin la Tanzanie, laminée à Abuja (3-0) par les joueurs de Samson Siassia avant que les Taifa U23 ne se rebiffent à Dar es-Salem en l'emportant pour l'honneur (1- 0). L'entraîneur adjoint, Ben Iroha, n'a pas manqué de déclarer la semaine dernière, au lendemain de l'échec essuyé par l'équipe à Maputo, que «le Nigeria n'a pas le droit de se rater une nouvelle. Nous sommes les meilleurs et nous devons répondre présents à Londres». La puissance des Aigles du Nigeria ne faisant pas de doute, tant l'équipe peut compter sur une armada de professionnels évoluant dans les quatre coins du Vieux-Continent, le second ticket qualificatif aux demi-finales du tournoi d'Egypte doit faire l'objet d'âpres combats entre les sélections algérienne, sénégalaise et marocaine. Pour la petite histoire, le Sénégal a été un sparringpartner de choix pour les camarades de Chalali depuis le début de cette campagne pour Londres-2012. Les Sénégalais, qui avaient sorti la Tunisie, lors du dernier tour préliminaire (1-0 à Dakar et 0- 0 à Tunis), ont disputé quatre rencontres face à l'EN algérienne. Deux en février dernier sanctionnées par un nul (0-0) puis une défaite (3-2 avec un triplé de Mohamed Chalali, l'actuel attaquant des Ecossais de Dundee United puis deux autres confrontations conclues par un nul (0-0) et une victoire des Diambars au stade de Sidi Moussa (2-1). Cela dénote ses progrès accomplis par les joueurs d'Abdoulaye Sarr. Lesquels progrès ont été confirmés à l'occasion des derniers Jeux africains de Maputo où le Sénégal a échoué en demi-finale. Depuis juillet dernier, les Sénégalais ont livré six matches officiels (éliminatoires et phase finale des JA de Maputo). Leur préparation intensive pourrait constituer un avantage certain à l'occasion du tournoi d'Egypte. Quant au Maroc, qui a rejoint ce tournoi final grâce à sa qualification au détriment de la RD Congo (2-1 à Casablanca et 1-1 à Kinshasa), il fait partie des challengers et puise sa force des joueurs expatriés. Sans ces derniers, les Marocains coachés par le Hollandais Pim Verbeek ne font pas le poids. Une tare qui peut diminuer les chances algériennes de qualification. Aït-Djoudi ne pourrait probablement pas composer avec les Bedbouda (Le Mans), Amir Sayoud (Ismaily) et autre Mohamed Chalali (Dundee United) qui constituent, avec Belaïli et Aouadj (MCO), la force de frappe des Verts. Ces derniers, doivent participer du 1er au 12 novembre prochain à un tournoi amical préolympique à Tanger (Maroc) avec la participation du Maroc et de l'Egypte, ainsi que de trois pays invités, à savoir l'Arabie saoudite, Qatar et le Niger. Il est à préciser que le groupe A du tournoi du Caire (26 novembre- 10 décembre) est composé de l'Egypte, de l'Afrique du Sud, de la Côte d'Ivoire et du Gabon. Les matches de poules ainsi que les demi-finales seront organisés au Military Stadium et à l'Arab Contractor Stadium. Le match de classement et la finale auront lieu le 10 décembre au Stade international du Caire. Les deux premiers de chaque poule prendront part aux demi-finales. Pour la première fois, le match de classement revêtira un enjeu capital puisque le vainqueur ira aux Jeux olympiques tandis que le vaincu aura droit à une épreuve de repêchage pour une éventuelle qualification au cours d'un match de barrage le 26 avril 2012, à Londres, contre l'équipe classée quatrième des éliminatoires olympiques de la zone Asie. Rappelons qu'à la faveur des éliminatoires olympiques, la Confédération africaine de football a décidé de transformer la dernière phase en Championnat d'Afrique des nations U23. Il se déroulera tous les quatre ans, de manière identique à la première édition, l'année précédant les Jeux olympiques.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)