Algérie

TIPAZA : Des projets pour Damous



Au cours de la visite qu’il a effectuée dans la daïra de Damous, la cinquième du genre depuis son installation, M. Mohamed Ouchen, wali de Tipaza, accompagné des membres du conseil de l’exécutif, s’est rendu dans les communes rurales et montagneuses de Béni Milek et Larhat pour s’enquérir de l’état d’avancement d’une trentaine de projets de développement local lancés depuis 2004 pour améliorer les conditions de vie des populations et rompre leur isolement.

La chaîne des hauteurs de cette zone montagneuse, demeurée longtemps problématique, est devenue accessible grâce à l’ouverture de routes sur 32 km lancés en réalisation en 2005 et qui traversent les hameaux de Sidi Salem, Solaya en passant par Aghbal, Tazrout, Ighilyène et les Mines pour aboutir à Larhat. Cette opération de désenclavement, dont le coût est estimé à 240 millions de dinars, dégagés sur les PCD, a permis de relier 17 douars, faciliter pour la première fois la liaison entre les deux communes de Aghbal et Larhat, issues des deux daïras de Gouraya et Damous, et aussi de favoriser le retour de 628 familles qui ont regagné dernièrement leurs localités après avoir été contraintes à l’exode.

Ce maillage routier a rendu un grand service aux riverains qui accèdent par la montagne à la partie Est de la wilaya sans être obligés de descendre jusqu’à la RN 11 pour emprunter de nouveau un autre chemin.

 En parcourant cet itinéraire, le responsable de l’exécutif n’a pas manqué de relever des imperfections commises par l’entreprise réalisatrice, l’EPTRC, et a ordonné à la direction des travaux publics de désigner un maître d’oeuvre pour le suivi des travaux, de lancer une expertise et de contraindre l’EPTRC à corriger par endroits toutes les malfaçons constatées.

Un autre tronçon de route de 3,5 km dans la commune de Larhat, dont les travaux ont été lancés en avril 2006, a été aménagé afin de relier les localités de Boumendil à Mechtita pour une enveloppe budgétaire de 4,6 millions de dinars. Cette commune a bénéficié également de projets de réalisation de 20 logements LSP et de 16 locaux commerciaux. Dans la commune de Béni Milek, plusieurs actions visant le désenclavement de cette zone ont été engagées, à l’exemple de celles relatives à l’aménagement et au revêtement de la route de Sidi Zoura sur une distance de 2 km, pour un montant de 6 millions de dinars, de la mise en place du réseau d’assainissement au Douar Tafssassine, du renforcement et de la mobilisation des ressources hydriques, de l’alimentation en eau potable des douars Tafssassine et Sidi Zoura Est, prise en charge par le projet de réalisation du forage de Oued El-Kabir qui desservira 2.000 habitants à raison de 864 m3/j.

Pour promouvoir ces établissements humains et stabiliser la population sur ses terres, le wali a instruit le directeur de l’urbanisme et de la construction et celui des services agricoles de préparer un plan d’occupation au sol et de lancer un programme de proximité de développement rural intégré (PPDRI) en vue de procurer l’emploi aux jeunes, tout en suppléant aux activités déficitaires. Cette localité a bénéficié de la réalisation de 40 logements sociaux locatifs et de 9 locaux commerciaux.

A Damous, le chef-lieu de la daïra, le responsable de l’exécutif a passé en revue les chantiers où sont domiciliés les programmes de 185 logements sociaux et a procédé au lancement de 250 logements, en insistant particulièrement sur le respect strict des délais de livraison et l’aspect architectural de ces logements qui doit s’intégrer à la vocation de cette région. Cette commune a bénéficié d’un marché de gros des fruits et légumes pour supprimer le marché de gros informel situé dans une zone inondable, plus précisément dans le lit de l’Oued Essebt, pour un montant de 18 millions dinars.

Compte tenu du retard accusé dans les travaux de réalisation, il a été décidé de résilier le marché avec l’entreprise actuelle. Une opération d’amélioration urbaine qui a coûté 13 millions de dinars a concerné la cité des Chouhada pour améliorer le cadre de vie de 2.400 habitants. Par ailleurs, un siège de sûreté de daïra a également été livré pour un montant de 33 millions de dinars.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)