Algérie

Tipaza


L?insouciance des uns, l?inconscience des autres Selon l?arrêté de la wali de Tipaza, la baignade au port du chef-lieu de la wilaya est strictement interdite. Bien entendu, durant cette saison estivale, des mesures devaient être prises pour faire respecter cet arrêté. Les familles et des jeunes continuent à fréquenter ces lieux pour se baigner. En dépit des risques, des citoyens se jettent à la mer, une mer polluée d?ailleurs. On ne s?est même pas donné la peine de « planter » une pancarte pour indiquer que cette plage et ce port sont interdits à la baignade. Dans le cadre de l?application des textes, la Protection civile n?a pas affecté des surveillants. L?inconscience des uns et l?insouciance des autres risquent de provoquer l?irréparable. Enfin, l?autre point sombre que nous avons pu relever, c?est la présence des campeurs à l?entrée Est de la ville de Gouraya. Des tentes sont plantées. Des banderoles sont fixés pour identifier les associations qui occupent cette forêt. Elles sont autorisés par les autorités. Ce qui est encore beaucoup plus surprenant pour « ce camp de toile » autorisé, c?est l?absence totale et absolue des commodités élémentaires d?hygiène. Alors, nous nous sommes contentés de nous interroger. Comment a-t-on pu obtenir l?autorisation d?installer des tentes dans cette forêt, sachant qu?il n?y a ni eau, ni toilettes, ni électricité ? Les citoyens, notamment les jeunes, sont exposés au danger. Un phénomène dans « la principauté » qui a l?air de se perpétuer.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)