Algérie

Tigzirt a soif


La pénurie d?eau est un problème qui revient chaque année dans notre ville qui a pourtant une vocation touristique », nous dira un citoyen de Tigzirt. Dans cette station balnéaire, l?eau coule rarement des robinets. Jusqu?à 1996, la ville a été alimentée en eau potable depuis la chaîne de Benchoud qui provient de la région de Dellys. Cette voie d?adduction a été abandonnée à la suite de sa détérioration et aux problèmes d?insécurité qui ont empêché sa réparation et son entretien. Depuis 1989, la ville est alimentée par la chaîne dite MTI (Makouda - Tigzirt - Iflissen). De l?eau qui provient des nappes phréatiques de oued Sebaou. En dépit de cette nouvelle réalisation, la ville a toujours soif. Il est vrai qu?à présent, l?eau coule au moins une fois sur deux ou trois jours, contrairement aux années précédentes où la pénurie durait des dizaines de jours. L? Algérienne des eaux (ADE) utilise aussi des camions-citernes pour alimenter des quartiers et certaines structures qui connaissent une intense activité estivale tels les auberges, les hôtels et les centres de vacances. Malgré ces améliorations, le citoyen ne voit pas pour autant son problème résolu, en particulier les professionnels du tourisme. « Dans notre secteur d?activité, l?eau est l?élément essentiel. Je ne pense pas gérer mon établissement avec des jerricans d?eau ou avec une distribution rationnelle d?une fois sur trois jours », fulmine un propriétaire d?hôtel. Pour mettre un terme à ce problème, les pouvoirs publics ont fait bénéficier cette ville d?un projet de station de dessalement, dont l?implantation se trouve à Tassalaste, à la sortie ouest de la ville. Un projet de 21 milliards de centimes, dont les travaux ont démarré depuis près de deux ans. La mise en service de cette station a été prévue pour juin 2003, une échéance qui n?a pas été respectée. Lors d?une visite qu?il a effectuée dans cette localité, la wali de Tizi Ouzou a vivement critiqué le mode de gestion du projet et a sommé les responsables concernés livrer au plus tôt cette station. En plus d?Hydro-traitement qui est chargée de la réalisation, l?on a fait appel à deux autres entreprises privées pour renforcer le chantier. Les travaux ont connu un rythme accéléré et la mise en marche de cette station est prévue pour ce mois d?août, assure-t-on. Une canalisation de 300 m qui servira à l?aspiration et l?adduction de l?eau de mer a été mise en place ainsi que la conduite devant servir à acheminer l?eau de la station vers des réservoirs de distribution. Il est à signaler que la capacité de production de cette station est de 2500 m3 /jour. Elle est dotée d?une réserve de 1600 m3/ jour. Un niveau de production qui permettra de répondre aux besoins de la population, lorsque l?on sait que le nombre d?habitants est d?environ 7000. Un chiffre qui peut atteindre 15 000 en saison estivale.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)