Algérie

Tiaret Les banques invitées à accorder plus de crédits

Les représentants des banques implantées dans la wilaya de Tiaret ont été rassemblés autour de la table du wali, dimanche, pour étudier la possibilité d'accorder plus de crédits aux jeunes désireux de monter leur propre affaire. En effet et selon un communiqué de la cellule de communication de la wilaya, pour lutter efficacement contre le chômage qui frappe de plein fouet la frange juvénile, le chef de l'exécutif de wilaya s'est dit «peu satisfait» du nombre de crédits bancaires alloués puisque les chiffres officiels parlent de 259 dossiers acceptés par les institutions bancaires en 2005 contre 163 en 2007. Les différents dispositifs de soutien à l'emploi des jeunes comme l'ANSEJ et l'ANGEM restant pour les autorités de la wilaya des «instruments peu efficaces» dans la mesure où ces mêmes institutions se limitent à l'accomplissement des fastidieuses procédures administratives sans un véritable accompagnement pour les jeunes chômeurs. Et pour justement amener les jeunes diplômés des centres de formation professionnelle à mieux saisir les opportunités d'emploi qui s'offrent à eux, une commission de wilaya a été instituée pour leur permettre de créer leurs propres entreprises en les aidant surtout à obtenir rapidement des locaux à usage professionnel. La semaine dernière, en se rendant à la place «Regina-Mohamed Boudiaf» où il a visité les stands d'exposition des divers produits fabriqués des mains des stagiaires des centres de formation professionnelle, le wali a annoncé la création de 100 micro-entreprises, un projet inscrit à l'indicatif des autorités de la wilaya. Et dans une série de mesures incitatives prises par le chef de l'exécutif de wilaya, ce dernier a, par ailleurs, annoncé la mise en place de 100 guichets uniques pour faciliter l'accomplissement des formalités administratives mais surtout l'accompagnement des jeunes chômeurs, du dépôt du dossier jusqu'au démarrage effectif de son activité. La direction de l'enseignement et la formation professionnels a, de son côté, entamé une opération de recensement de tous les diplômés des centres de formation professionnelle en chômage et ce afin d'étudier la possibilité de les faire bénéficier des différents dispositifs de soutien à l'emploi.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)