Algérie

Théâtre régional de Sidi Bel-Abbès


«La poudre d’intelligence» de Kateb Yacine en répétition L’expérience que tente le Théâtre régional de Sidi Bel-Abbès, dans sa nouvelle production «la poudre d’intelligence» de Kateb Yacine, dans une mise en scène de Hassan Assous et une adaptation de Youcef Mila, se fonde sur la relève que représentent les jeunes comédiens issus du théâtre amateur. Entrés de plain-pied dans une œuvre majeure à travers les péripéties de «Nuage de Fumée» (alias Djouha) en complicité avec Atika, l’épouse espiègle, vont, dans les dédales d’un royaume corrompu, démasquer un à eu les personnages de cette lugubre cour où les ébats et la cupidité font bon ménage. Ainsi, pour sa première apparition dans le monde des «pros», Nawal Benaïssa, lors d’une séance de répétition à laquelle on a pu assister en ce début de semaine, a étonné par sa fraîcheur et son look de jeune première, face à un autre jeune pétri de qualité Djeriou Abd El Kader incarnant Djouha new âge. Les autres protagonistes, en habit de tous les jours, obéissant au directeur des acteurs, pris dans le tourbillon de la mise en scène, des lumières, de la scénographie grandeur nature de Zaaboubi et la chorégraphie coloriée de Habbes Slimane, nous donnent un avant-goût d’un spectacle de «jouvence». Djellab Abdellah en sultan, Blidi Fayçal en militaire, Ahmed Benkhal, Mohamed Kadri en Cadi, Merbouh Abdou en Coryphée et le chœur composé de Samir Haddou, Souad Djeneti, Hicham Boussahla, Nacera Sohbi, Ahmed Sahli. A ce titre, le renouveau est assuré à n’en pas douter. Dernier filage, dernière construction avant la générale.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)