Algérie - Revue de Presse

Terrorisme au Koweït



Le chef spirituel neutralisé Les affrontements entre les groupes islamistes et les services de sécurité koweïtiens font désormais partie du quotidien des koweïtiens qui découvrent que le phénomène n?est pas aussi marginal que le laissent accroire les autorités officielles. Le crépitement des armes de l?accrochage de dimanche à Salmiya, dans la banlieue de la capitale qui avait fait trois tués, un terroriste islamiste présumé, un officier des services de sécurité et un civil de nationalité bahréinie, n?avait pas encore cessé qu?une autre opération de grande envergure est déclenchée hier par les services de sécurité dans la région d?Al Quraïn, au sud de la capitale. C?est la plus importante opération anti-terroriste lancée par les autorités koweïtiennes depuis l?apparition du phénomène du terrorisme dans ce pays. Le mouvement terroriste a reçu un coup sévère au cours de cette opération qui a duré 9 longues heures laquelle a permis de frapper la nébuleuse intégriste à la tête arrêtant le chef spirituel du mouvement, Amer Khlaif Al Enezi impliqué dans une série d?affrontements avec les forces de sécurité et tuant quatre autres activistes islamistes dont un Saoudien. L?engagement de ressortissants saoudiens dans les attentats terroristes au Koweït se confirme de plus en plus au grand désarroi des autorités koweïtiennes qui redoutent l?exportation de l?idéologie wahhabite et du terrorisme saoudien sur le sol koweïtien. Cinq autres militants, dont trois blessés, ont également été arrêtés, selon un communiqué du ministère koweïtien de l?Intérieur. L?affrontement a fait un cinquième mort, un civil koweïtien qui a succombé à ses blessures après avoir été blessé par des tirs des « terroristes », selon le même communiqué qui a également fait état de trois policiers blessés. L?arrestation de la tête pensante du mouvement annonce-t-elle le début de la fin du terrorisme au Koweït ? Difficile à dire, surtout que l?on sait que le terrorisme islamiste est transnational et qu?un émir en cache toujours un autre qui peut avoir la nationalité du pays, comme il peut recevoir des ordres et des soutiens de l?extérieur. Les premières interpellations suite à cette opération d?envergure n?ont pas tardé à tomber dès hier, quelques heures à peine après l?accrochage. Le ministre koweïtien des waqf, M. Abdallah Maatouk a déclaré, en effet, que les autorités koweïtiennes ont interpellé et présenté à la justice, 13 imams pour manquement à la « mission de la mosquée ». Dans un entretien au quotidien Chark El Aousat paraissant à Londres, Abdallah Maâtouk a indiqué que les autorités koweïtiennes poursuivront la lutte contre l?extrémisme révélant l?existence d?un lien entre les activistes islamistes koweïtiens et les terroristes activant dans la région du Golfe. Les autorités koweïtiennes qui sont prises au dépourvu par le phénomène terroriste dont elles se croyaient à l?abri, ont annoncé la mise en place d?une commission gouvernementale de lutte contre l?extrémisme qui bénéficiera de l?expérience des pays confrontés à ce phénomène. Des mesures draconiennes sont par ailleurs prises contre les imams saoudiens qui font l?apologie du djihad pour les interdire de faire des prêches au Koweït.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)