Algérie

Tenès, Bouzedjar Sept harraga secourus, neuf autres interceptés


C'est d'une mort certaine que 7 jeunes candidats à l'immigration clandestine ont été sauvés in extremis par les gardes-côtes de Ténès, au cours de la matinée d'hier. L'après-midi, à environ 35 miles marins au large de Bouzedjar, 9 autres harraga, à bord d'un semi-rigide munis d'un moteur de 50 chevaux ont été interceptés par un bâtiment des Forces navales de la façade maritime ouest. Déposés en fin de journée d'hier au port d'Oran, les 9 harraga seront présentés aujourd'hui devant la justice, a-t-on appris auprès des gardes-côtes. Les sept premiers harraga avaient pris la mer vers 4h du matin de cette journée du mardi, à partir de la plage de «Dechria» distante d'environ 50 km à l'ouest de la ville de Ténès, à bord d'une embarcation de 4,80 m. Selon les premières informations recueillies, les jeunes harragas «originaires de la wilaya de Chlef dont 2 natifs de Ténès, ont cotisé pour l'achat de l'embarcation et du moteur pour la somme de 50 millions de centimes. Ils ont opté pour la plage de «Dechria» pour prendre le départ, du fait que cette dernière serait plus proche des côtes espagnoles. C'est du moins ce que pensaient ces jeunes harraga. Cependant leur «rêve» s'estompa très vite à la suite d'une panne de moteur. Dérivant au gré des courants, les 7 jeunes ne durent leur salut qu'à leur téléphone portable. En effet, ils contactèrent un ami qui à son tour alerta immédiatement les gardes-côtes de Ténès. Tandis que le plan de secours et de sauvetage en mer fut déclenché par les gardes- côtes, une vedette de la marine est allée à leur recherche. Il faut signaler qu'une zone de recherche fut délimitée à partir des informations données par le téléphone portable des naufragés, réduisant ainsi le domaine de recherches. A 10h l'embarcation des naufragés fut localisée à 9 miles au nord de la commune d'El-Guelta. Arrivés sur les lieux, les gardes-côtes prirent à bord de leur vedette les jeunes clandestins et leur apportèrent une assistance médicale, particulièrement pour l'un d'eux souffrant. A leur arrivée au port de Ténès à 12h05 exactement, un médecin de l'hôpital monta à bord de la vedette des gardes-côtes pour examiner les 7 rescapés, et décida l'hospitalisation d'un malade. Quant aux 6 autres jeunes ils seront conduits, dans un premier temps dans les bureaux de la brigade maritime des gardes-côtes pour un complément d'informations et être ensuite remis aux services de sécurité pour être entendus et ce, dans l'attente d'une comparution prochaine devant le tribunal de Ténès. A ce sujet il est à noter que le tribunal de Ténès a condamné récemment des jeunes harraga à des peines d'emprisonnement avec sursis.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)