Algérie - Revue de Presse

Téléphonie mobile



Des puces à moins de zéro dinar Du jamais vu sur le marché de la téléphonie mobile : des cartes SIM (puces) prépayées sont cédées chez certains revendeurs pour l?équivalent de -200 DA (oui, moins deux cents dinars), soit largement au-dessous du zéro dinar auquel a appelé récemment le ministre de la Poste et des Technologies de l?information et de la communication. L?explication est toute simple : chez Mobilis et Nedjma, le crédit initial sur les cartes SIM est de 1000 DA. Les revendeurs, et pas seulement dans le soi-disant marché noir d?El Harrach, les vendent à moins de 1000 DA. Les prix sont en moyenne de 800 DA. Un calcul simple dévoile un prix largement au-dessous du zéro dinar. Bien que Mobilis ait à maintes fois affirmé qu?il est impossible de trouver ses puces à moins de 1000 DA, on peut dénicher parfois des boutiques qui les cèdent à moins du prix fixé. Pour le cas de Djezzy, les puces peuvent descendre à 1200 DA - le crédit initial est de 500 DA. Dans les cas de Nedjma et Djezzy, le prix officiel des puces est respectivement de 2900 DA et 2990 DA. La promotion actuelle permet, en principe, d?avoir une deuxième puce gratuite chez Nedjma. Une carte SIM gratuite est aussi offerte sur le service « Allo » de Djezzy plus des cartes de recharge. Mais en dehors des espaces Nedjma et des boutiques Djezzy, les revendeurs appliquent des prix totalement différents. Ces derniers ont tout simplement détourné les promotions de opérateurs qui, eux-mêmes, paraissent laisser faire. A tel point que les observateurs ont remarqué que Djezzy et Nedjma ne communiquent plus les tarifs de leurs puces dans leurs différents placards publicitaires. Une puce offerte La dernière promotion de Nedjma, qui offre une puce gratuite à tous ses abonnés post et prépayés qui ont activé leurs puces avant le 30 novembre, au-delà du fait qu?elle peut doubler théoriquement son nombre d?abonnés actuel, donne une indication sur la difficulté pour les opérateurs de maîtriser le réseau des revendeurs : le koweitien limite son offre à ses propres espaces de vente, d?où le rush constaté sur ces boutiques. Chez Nedjma, on affirme que cette promotion est destinée aux premiers abonnés qui se sont sentis « frustrés de ne pas avoir bénéficié de la promotion de Ramadhan ». Vu l?engouement pour cette promotion, le koweitien semble avoir tiré une bonne leçon de l?offre de gratuité des appels pendant les soirées de Ramadhan. Enfin, la confusion sur les prix des puces qui s?est installée après le détournement des promotions par les revendeurs ne rassure pas les observateurs avertis à propos de la possibilité de lancement de subvention sur les appareils mobiles par les opérateurs (les packs où le mobile est cédé à 1 DA). Il est aisé d?imaginer que les mobiles subventionnés se retrouveront en vente libre, en hors pack, sur le marché.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)