Algérie - A la une

Tatouez sur vos mains le n°23

Tatouez sur vos mains le n°23
Ahmed Ouyahia a entamé son meeting, samedi, à Tiaret dans une salle à moitié vide. Les organisateurs locaux ont échoué dans leur mission et ont eu beaucoup de mal à rassembler des citoyens.
Montant sur le podium avec une heure de retard, le patron du RND n'a pas manqué de présenter de vive voix ses félicitations aux habitants de Tiaret pour présenter aux présents les candidats choisis pour les futures élections législatives. Ainsi la liste du RND concerne entre autres, M. Kacem Ahmed, directeur d'un établissement scolaire, secondé par Bouriah (fonctionnaire à l'Inspection des impôts à Sougueur) et la représentante de la gent féminine, Daoudia Nebia, en somme un trio des plus jeunes des candidats constituant un groupe contesté qui risque de laisser les plumes. Une liste ficelée avant le 25 mars dernier a mené à un divorce interne au sein des rangs du RND dont le premier groupe des fondateurs a préféré d'autres cieux et le second reste fidèle au parti en attendant la remise des clés sans résistance en cas d'exclusion». Le secrétaire général du RND devrait ensuite rappeler que Tiaret au même titre que les autres du pays n'a pas échappé à la main sanguinaire et grâce à la loi de la réconciliation nationale préconisée par le président de la République notre pays s'est remis sur debout. Ahmed Ouyahia n'a pas hésité à affirmer que notre pays est visé par des complots de l'extérieur et des man'uvres tentant à déclencher la stabilité des pays disposant des richesses. Pour l'orateur, les pays voisins qui ont connu le printemps arabe pour le changement et la démocratie ont vécu l'enfer. «faites le constat vous-mêmes», dira-t-il avant d'ajouter, nous avons été, hier, et sommes, aujourd'hui, tous avec le programme présidentiel initié par Abdelaziz Bouteflika, pour construire une Algérie de demain. Abordant le sujet des élections, Ouyahia devait déclarer comme il l'a fait ailleurs lors des quinze meetings animés , «mobilisez-vous pour aller voter le 10 mai et tatouez sur vos mains le n°23 pour donner une leçon aux agitateurs qui parlent du boycott». Sur le calepin du patron du RND tout un bilan des différents programmes alloués à la wilaya de Tiaret est noté, tel le logement, l'emploi, la santé, l'éducation et l'agriculture. Il devrait promettre que les travaux du gigantesque projet de la raffinerie implantée à Sidi el Abed commenceront à l'occasion du 50e anniversaire de l'indépendance et de la jeunesse. Pour la seconde promesse pour la population de la wilaya de Tiaret inscrite au calepin de l'orateur, le fameux projet ex- Fatia (en souffrance depuis le 27 mars 1987 ) après un quart de siècle aujourd'hui confié au MDN pour faire de Tiaret un pôle de l'industrie automobile en Algérie. Une industrie lourde locale concurrente face aux géants de l'automobile à ce titre, il dira que la main d''uvre étrangère (Chine-Egypte-Turquie) sera remplacée par nos jeunes. interpellé à maintes reprises en plein discours par le collectif des travailleurs des Moulins de Tiaret-Mahdia pour la réintégration, ces derniers ont été licenciés sans indemnité et sont au nombre d'une soixantaine. Ces pères de famille seraient à l'origine de l'incident survenu lors du meeting électoral animé par les militants du FLN. Selon le directeur en campagne électorale, un engagement à l'amiable sera trouvé entre les deux parties dans les prochains jours aux revendications réclamées par les travailleurs de l'ex-Sempac. Ahmed Ouyahia a estimé que le danger guette l'Algérie et pour contrer toute velléité d'ingérence dans les affaires internes le peuple algérien doit voter massivement a-t-il estimé pour barrer la route au danger en face. Pour rappel, il était prévu selon le premier responsable local de transmettre au bureau national 20 dossiers de candidats à l'APN en vain. Ainsi une nouvelle liste composée de onze arrivistes est arrêtée et les fondateurs écartés purement et simplement, nous confirme Mohamed Haroual professeur de musique. Ce monument de la chanson angham el djazair a preferé ranger ses instruments de musique pour s'envoler avec son orchestre à la capitale de l'Ouest pour rejoindre la composante équipe chapeautée par Ben Attia Kadda, tête de liste. Deux médecins se voient aussi éliminés aussi de la liste et remplacés par une nouvelle recrue à l'image de Khaled Ouahrani , l'un des membres fondateurs du RND à Tiaret ayant à son actif trois mandats consécutifs, médecin de son état et directeur d'une clinique privée sur le sol de Tiaret. Pour la seconde blouse Nahar Kaili Nadjat, spécialiste en médecine légale à Tiaret depuis trois décennies. A la sixième place sur la liste une femme portée à la dernière minute, une personne pas comme les autres qui défend les femmes lors des journées internationales pour les soustraire à la marginalisation et la violence. Cette violence à l'égard de la gent féminine remonte au début des années 60 lorsqu'en République dominicaine, les jumelles Mirabelle furent assassinées parce qu'elles militaient pour leurs droits. Elles devinrent alors les symboles du combat pour éradiquer ce fléau. Le bulletin de vote est notre combat. Deux autres ténors Djafi, l'enfant de la ville des nationalistes et Belhocine le doyen de la tribu de cheikh sahraoui quant à Bouchiba Zohra, elle est restée dans l'anonymat La liste du RND ainsi confectionnée réussira-t-elle à rafler le maximum de sièges lors de ces élections '


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)