Algérie

Suzanne au pays des merveilles : Les «faims» de mois du président

Suzanne au pays des merveilles : Les «faims» de mois du président
Il n'y a pas pire qu'un affamé une fois rassasié... C'est le cas de ces présidents de club qui se vantent d'avoir fait le meilleur recrutement. Le bien leur est tombé du ciel d'Europe, sans avoir sué pour... Et c'est apparemment leur plus grande fierté. Toute honte bue, ils l'annoncent fièrement, comme s'ils avaient fait une grosse prise, en glissant en message subliminal, leur «héroïsme» à deux balles, pour narguer les jaloux. «Avec tous les problèmes qu'on a, il n'y a aucun autre club à avoir fait mieux que nous en ce mercato». Vous avez tous lu ou entendu cette déclaration. Elle change de ville au gré des intérêts des présidents. A croire qu'ils se mettent d'accord entre eux afin de nous la balancer à la figure, à tour de rôle, sans doute pour relever leur cote de popularité ternie par une gestion catastrophique. «S'il te plaît Essi El Hadj, tu peux me la laisser pour mercredi ' J'ai un bon entraîneur étranger et trois joueurs émigrés à faire signer»... Ils s'appellent tous Essi El Hadj, mais ils vendent et achètent les matchs, trafiquent les contrats pour arnaquer les joueurs et les impôts, sans parler des millions qu'ils font circuler illégalement quand ils veulent arrondir leurs «faims de mois». C'est en les embobinant de la sorte qu'ils arrivent à recomposer les c'urs brisés des supporteurs qui se surprennent à saluer celui qu'ils ont haï quelques jours avant. Avec le temps, ils ont tous fini par comprendre que dans un système aussi pourri que pourrissant, un homme intègre n'ira pas loin dans notre championnat. Seuls les plus affreux, les plus mafieux et les plus aboyeurs sont capables de vous faire gagner. Tant que la loi ne les oblige pas à déclarer toutes les transactions financières de manière limpide, ils continueront à sévir en toute impunité. Eric Cantona a dit : «Si les mouettes suivent un chalutier, c'est qu'elles pensent que des sardines seront jetées à la mer»...
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)