Algérie - Revue de Presse

Superdivision. L?A Bou Saâda maintenu en D2



Le feuilleton de l?affaire NARB Réghaïa ? A Bou Saâda a pris fin ce week-end après que la FAF et la LNF aient pris la décision de maintenir le club bousaâdi en Superdivision, après avoir été « réhabilité » par le TAS. LA FAF a divisé la poire en deux en décidant également de maintenir l?USM Bel Abbès dans la même division ce qui porte le nombre de pensionnaires dans ce palier à 19 formations au lieu de 18 comme prévu. Cette décision inédite dans les annales du football national (il ne faut pas confondre avec celle de 1983 où le nombre de la division Une a été porté à 20 sans aucun litige préalable) intervient à une semaine du démarrage du championnat de superdivision (le 24 août). Les responsables de la Ligue nationale de football (LNF) vont procéder, aujourd?hui ou demain, à un léger réaménagement du calendrier national avec l?introduction de l?équipe de l?ABS. Un « réaménagement technique », affirme une source de la ligue qui ajoute que chaque journée il y aura un club exempt. Pour la première journée, c?est la formation de Bou Saâda qui sera au repos. A rappeler que l?A Bou Saâda a été dans un premier temps relégué en interrégions par la LNF qui lui avait donné match perdu plus une défalcation de trois (03) points à la suite de la participation du joueur Kacimi El Hassani Brahim, alors sous le coup d?une suspension lors du match face au NARB Réghaïa. Une décision confirmée par la FAF après l?appel introduit par les dirigeants de Bou Saâda. Un dernier recours a été porté au niveau du Tribunal arbitral des sports TAS, une instance chargée d?étudier les litiges dans le domaine sportif. Le TAS a donné gain de cause à la formation de Bou Saâda et du coup annule la décision de la FAF. Le comble dans tout cela est que le TAS reconnaît la sanction du joueur puisqu?il « demande au club et au joueur de se rapprocher de la Commission nationale de discipline de la FAF pour régulariser la situation du joueur et d?accepter les sanctions prévues à cet effet qui sont de 4 matches en plus de la sanction initiale pour le joueur et une amende de 100 000 DA pour le club ». Une situation confuse qui a amené la FAF à procéder au réaménagement de certaines dispositions dans le code disciplinaire.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)