Algérie

Subventions agricoles

Casse-tête à l?OMC Le projet d?accord qui préconise une suppression des subventions aux exportations agricoles, élaboré par l?Organisation mondiale du commerce (OMC), est loin de faire l?unanimité. La communauté du G20, menée par le Brésil d?un côté, et les Américains et Européens de l?autre, se livre à une véritable bataille. Selon l?AFP, les Brésiliens estiment que le projet d?accord a été taillé sur mesure pour les Etats-Unis et comptent peser de tout leur poids pour apporter des changements et des améliorations qu?ils estiment nécessaires. Autant dire qu?avant d?arriver à Genève, où les 147 pays membres de l?OMC doivent sceller un accord intermédiaire avant le 30 juillet sur la libéralisation du commerce mondial, le G20 a haussé le ton. Il est à signaler que le Brésil est un grand pourfendeur de subventions agricoles. Le G20 souhaite que l?OMC aille jusqu?au bout et fasse en sorte que l?Europe et les Etats-Unis ne versent plus aucune subvention à leurs agriculteurs. Avec ces divergences qui sont déjà apparues au grand jour lors de la conférence de l?OMC à Cancun (Mexique), en septembre 2003, la réunion du conseil général de l?OMC de demain s?annonce d?ores et déjà houleuse. L?Union européenne et les Etats-Unis, conscients de l?hostilité des pays en développement contre des subventions accusées de faire baisser les prix et de ruiner les paysans du Sud, viendront à Genève avec de nouvelles propositions afin de tempérer les ardeurs. Cela ne veut pas dire pour autant que les Américains lâcheront du lest, même s?ils se disent ouverts au dialogue. L?Inde non plus ne compte pas se laisser faire. Et pour cause, il y va de la survie de ses 600 millions d?agriculteurs. L?Union européenne pour sa part ne rejette pas le projet d?accord et se montre optimiste quant à la réunion décisive qui s?ouvre demain à Genève pour l?avenir du cycle de Doha. Mais cela sans compter sur la ténacité des pouvoirs publics et les agriculteurs français qui se sont mobilisés contre le texte de l?OMC qui propose l?annulation des subventions à l?exportation des produits agricoles. La France est montée au créneau pour tenter d?amener la Commission européenne à tout mettre en ?uvre pour rééquilibrer substantiellement le texte. Le texte de l?OMC définit un projet de compromis pouvant servir de base à la conclusion, fin juillet, d?un accord-cadre pour relancer le cycle de Doha. Les négociations sont bloquées depuis l?échec de la conférence ministérielle de Cancun en septembre 2003.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)