Algérie

Solidarité nationale

Solidarité nationale
Un plan d'action spécial de solidarité nationale, destiné aux wilayas du Sud et des Hauts plateaux, sera lancé "avant la fin de l'année", a annoncé dimanche à Tébessa la ministre de la Solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme, Mounia Meslem.Animant un point de presse au terme d'une rencontre avec le mouvement associatif et la société civile, la ministre a affirmé que ce programme qui sera "incessamment" présenté au gouvernement "répondra" aux préoccupations exprimées par les associations et la société civile dans nombre de wilayas, notamment par des associations d'aide à l'enfance assistée, aux orphelins, aux handicapés moteurs et aux sourds-muets.Ce programme "relancera" les actions d'aide, d'accompagnement et de lutte contre la pauvreté et l'exclusion menées par le ministère de la Solidarité nationale, a affirmé Mme Meslem avant de souligner que l'Etat prépare, avec le concours de spécialistes et d'acteurs de la société civile, le lancement d'une enquête pour mesurer l'incidence de l'autisme et des déficiences mentales, des maladies dont l'ampleur a été signalée par des associations.Elle a exhorté, à ce propos, les directions de l'éducation des 48 wilayas du pays à "veiller scrupuleusement" à l'application de la loi qui exige l'insertion de ces deux catégories (autistes et déficients mentaux) dans les établissements scolaires en leur garantissant l'accompagnement nécessaire. Elle a également affirmé qu'il sera procédé "prochainement" à l'affectation de certains centres et structures relevant de son département à la prise en charge des autistes."L'Etat ne ménagera aucun effort pour assurer la meilleure prise en charge et la protection de tous ses enfants, en particulier les catégories précaires fragilisées", a affirmé Mme Meslem.La ministre avait auparavant inauguré les sièges de la direction de l'Action sociale et de l'annexe régionale de l'Agence de développement social (ADS) ainsi qu'un centre spécialisé dans la rééducation des jeunes filles.Mme Mounia Meslem avait présidé la veille en soirée, à Bekkaria, la célébration de la journée islamique de l'orphelin, décrétée pour le 15 du mois de ramadhan de chaque année lors des travaux de la 40e session du Conseil des ministres des affaires étrangères de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), en décembre dernier à Conakry (République de Guinée).La ministre a honoré à cette occasion plusieurs orphelins ayant obtenu de bonnes notes aux examens de fin d'année scolaire.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)