Algérie

SNTF

SNTF
étape n Après un répit d'une vingtaine d'années suite à la crise de 1986 et à la décennie noire, un plan de développement du réseau ferroviaire est lancé.Une enveloppe de 34 milliards de dollars est mobilisée pour construire de nouvelles rocades et moderniser les lignes opérationnelles. Ce n'est pas tout. La Société nationale de transport ferroviaire (SNTF) consacre 127 milliards DA pour le réaménagement des gares à travers le pays. En marge d'une visite d'inspection du projet de réhabilitation de l'ancienne gare ferroviaire de Mostaganem en compagnie du wali, son directeur général, Bendjaballah Yacine a affirmé hier que cette enveloppe est destinée, dans le cadre du plan d'action 2016-2018 de la SNTF, pour le réaménagement des plans de transport ferroviaire des wilayas du pays. Toujours dans le cadre du plan de du développement de la SNTF, il convient de souligner que le constructeur français Alstom devrait livrer 17 trains régionaux à l'opérateur national des chemins de fer de l'Algérie à partir de 2018. Alstom a en effet signé un contrat avec la SNTF pour la fourniture de 17 trains Intercités Coradia Polyvalent. Le montant du contrat s'élève à environ 200 millions d'euros. «Cet investissement s'inscrit dans le programme de modernisation et d'extension du réseau de SNTF. Ces trains relieront entre autres, Alger aux villes d'Oran, Annaba, Constantine et Béchar» explique le constructeur français dans un communiqué. Le Coradia Polyvalent destiné à l'Algérie, sera conçu et fabriqué sur des sites d'Alstom en France. D'une longueur totale de 110 mètres, ce train comporte six voitures et offre une capacité de 265 passagers. Il peut circuler à une vitesse de 160 km/h. Alstom, qui est actif dans l'assemblage et la maintenance de tramways en Algérie, a enregistré un chiffre d'affaires de 6,16 milliards d'euros (+8 %) durant l'année fiscale qui s'est achevée en mars 2015, pour un résultat opérationnel de 318 millions d'euros (+19 %). Le constructeur français Alstom a en effet, signé un contrat avec la SNTF pour «la fourniture de 17 trains inter cités Coradia polyvalents pour un montant d'environ 200 millions d'euros», a annoncé un communiqué du groupe. «Le premier train sera livré en janvier 2018», a-t-on précisé. Cet investissement s'inscrit dans le programme de modernisation et d'extension du réseau de la SNTF, qui avait présélectionné Alstom en août 2014 pour l'acquisition de ces automotrices qui relieront, entre autres, Alger aux villes d'Oran, Annaba, Constantine et Béchar. «Nous nous réjouissons de la confiance que la SNTF porte à Alstom». Déjà adopté par SNCF et les régions françaises depuis 2009, Coradia polyvalent est le choix idéal pour répondre aux besoins de transport de l'Algérie. «Les passagers algériens sont assurés de voyager à bord d'un train qui bénéficie des dernières innovations technologiques alliant confort, performance et protection de l'environnement», a affirmé Gian-Luca Erbacci, senior vice-président d'Alstom Transport au Moyen-Orient et en Afrique, cité dans le communiqué. Selon le groupe, le Coradia polyvalent destiné à l'Algérie est un train bi-mode (thermique et électrique 25 kv) pouvant circuler à une vitesse de 160 km/h.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)