Mascara - A la une

Signal d'alarme


Signal d'alarme
Y a-t-il un sauveur au sein du secteur de l'éducation ' La question est sérieuse, parce qu'il y a péril en la demeure. Le système éducatif n'est plus seulement à la dérive, il a atteint le fond. Des générations d'élèves ont servi de cobayes pour des réformes menées au petit bonheur la chance, les conséquences sont aujourd'hui désastreuses et personne ne peut prétendre l'ignorer, même si des voix s'élèvent pour dire que l'école algérienne n'est pas aussi malade qu'on le pense. Elle l'est assurément, et gravement. Preuve en est la mascarade qui a tenu lieu d'examen pour l'obtention du baccalauréat. Mais pourquoi la situation est-elle arrivée à ce stade de pourrissement alors qu'il y va de l'avenir de notre pays ' Chacun y va de son explication alors que, au niveau des pouvoirs publics et des décideurs, tout porte à croire qu'on ne s'en inquiète même pas. A l'ère du bourrage de crâne, ce résultat était prévisible. Des enfants qui font leurs premiers pas à l'école se sont retrouvés à résoudre des équations qui rebuteraient même des lycéens. Ils se retrouvent également face à un programme dépourvu de socle pédagogique, pensé de manière tout à fait aléatoire. Nous n'avons pas inventé le fil à couper le beurre, les générations post-indépendance n'ont rien à envier aux universitaires et aux élites de l'Occident, ils y sont d'ailleurs accueillis pour leurs compétences faute de perspectives dans leur pays et ceci est une autre histoire. Mais en voulant réformer l'ancien système éducatif, on a «omis» d'assigner un but à la réforme. Quels objectifs voulait-on atteindre au juste '
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)