Algérie

Sidi M?hamed : Situation « catastrophique » dans les marchés

Retour à la case départ dans la gestion des marchés communaux de Sidi M?hamed. Le vice-président chargé de l?hygiène, de la sécurité et de la santé, Djilali Medjaher, nouvellement désigné à ce poste, fait un constat amer. « Les marchés se trouvent dans une situation catastrophique », a-t-il estimé, hier, au cours d?une réunion organisée au siège de l?APC avec des chefs de marchés (Ali Mellah, Rédha Houhou, Farhat Boussaâd). La rencontre a été provoquée par le nouveau responsable pour dévoiler son plan de travail qui demande, insiste-t-il, la collaboration des responsables de ces structures, dont certains n?ont pas participé à la réunion. Cela a soulevé la colère de M. Medjaher : « Je ne marche pas avec vous comme ça. Je ne vous demande pas de défoncer des murs. Vous avez des heures de travail, vous travaillez. Si vous avez des problèmes, je suis là. Pas de pardon à partir d?aujourd?hui ! », a-t-il martelé. Il a affirmé que « ceux qui travaillent (chefs de marché et gardiens) sont rares. Durant les trois visites que j?ai effectuées à Ali Mellah, j?ai constaté la défection des chefs de marché ». Il les avertit : « C?est l?APC qui vous paie. Si vous voulez la ruiner, vous le serez avec elle ! » Le nouveau responsable veut trouver les travailleurs à leur poste et non ailleurs. Dorénavant, des visites périodiques y seront organisées. Les différents intervenants, de leur côté, ont soulevé des carences flagrantes : agressions, non-respect des notes de services par les commerçants, absence de prime de responsabilité, manque d?hygiène et d?entretien, mais surtout l?absence de retour d?écoute de la part des services de l?APC quant aux requêtes qui lui sont adressées. « Votre chance, vous l?avez avec moi », a répondu M. Medjaher. Ce dernier promet d?apporter prochainement des changements « visibles ».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)