Algérie

Sidi Bel-Abbès Vers l'attribution des premiers locaux commerciaux


Les perspectives en matière d'emploi et d'absorbtion du chômage en dehors des activités salariés s'annoncent pourvu que les chances soient équilibrées et les opportunités savamment étudiées. Pour un premier quota, on signale 210 locaux commerciaux dans le cadre du programme du président de la République achevés et 82 en cours d'achèvement. D'autres programmes sont inscrits ou en cours de réalisation, a indiqué la direction de l'Emploi, de quoi répondre à toutes les demandes exprimées pour la seule commune de Sidi Bel-Abbès. Ceci dit, une commission mixte, direction de l'Emploi ANSEJ-ANGEM et CNAC, a travaillé pour dresser des listes préliminaires qui seront finalisées après des enquêtes minutieuses effectuées par plusieurs services, a indiqué le directeur de l'Emploi, M. Brahimi. Le choix des sites a été effectué par activités, dans la mesure où les activités nuisibles ont été regroupées dans un endroit isolé. Au total 07 sites à savoir Khaouarizmi 11 locaux, Faubourd Tiers 14 locaux, Sidi Djillali 46 locaux, Haï Boumelik 19 locaux, route de Mascara 63 locaux, le rocher 33 locaux, cité CLO 24 locaux seront les premiers à être attribués. Contrairement à la rumeur prétendant que les attributions ont été effectuées par l'APC, la direction de l'Emploi précise que toutes l'opération est dirigée par une commission présidée par le représentant du wali. Les bénéficiaires seront les jeunes diplômés en difficultés et inscrits dans les dispositifs de l'ANSEJ-ANGEM et CNAC. Il est même question d'une commission qui a été invitée à se réunir pour la première fois hier et qui sera chargée d'étudier les possibilités de convaincre les banques à accompagner le financement des projets. Ladite commission est appelée «Clef» : Commission locale d'études des finances par les représentants de l'emploi et à laquelle prendront part les représentants des différentes banques. Il est indiqué que la commission en question sera eppelée à étudier les activités gelées et la possibilité de les rendre accessibles. Pour le moment, les contestations ne se sont pas fait exprimer à l'exception de quelques commentaires sur les relations de parenté des bénéficiaires avec des élus et des responsables. A ce propos, les responsables chargés de l'opération ont privilégié le respect de l'éligibilité des postulants sans pour autant les pénaliser pour une coïncidence de noms.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)