Algérie

Sidi Bel-Abbès - Une semaine après l’assassinat d’un septuagénaire


Les terroristes envoient un message… par le biais d’une chèvre On vient d’apprendre de sources concordantes que le groupe terroriste qui a égorgé, le vendredi 9 février, G.B., un éleveur de 70 ans, dans la localité d’Aïn Tandamine, daïra de Mérine dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès, vient d’envoyer, d’une curieuse manière, un message à la population locale. C’est en effet, une chèvre qui aurait servi de messagère et qui, à l’étonnement général, portait une lettre écrite en arabe attachée par un fil noué autour du cou.Dans cette missive, apprend-on, les terroristes disent regretter d’avoir égorgé le septuagénaire, car ils se seraient trompés de personne. «Nous avions cru avoir bien agi et être dans la bonne voie, auraient-ils ainsi écrit, mais il s’est avéré que la victime n’était qu’un simple berger. Nous regrettons cet acte commis inconsciemment». Ils concluent leur message en s’excusant vivement de cet acte et demandent pardon à la population d’Aïn Tandamine. La lettre ferait actuellement l’objet d’une opération d’authentification par les services territorialement compétents qui auraient également déclenché une enquête d’envergure dans la région.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)