Algérie

Sidi Bel-Abbès – Ruée sur la paie du recensement 2008

A quoi ont pu servir les chèques barrés ? Plus de 300 personnes se sont rendues, hier dimanche, au 1er étage des services des impôts de la ville de Sidi Bel-Abbès, pour toucher le paiement des prestations qu’ils ont rendues, lors de la récente opération de recensement et qui s’est déroulée à la fin du mois d’avril passé. Cette foule de jeunes filles et de jeunes gens, licenciés et chômeurs à la fois, aura fait le pied de grue, depuis la première heure de la matinée de ce dimanche et attendu le tour de passer, un par un, devant le seul guichet disponible. Cette situation en a étonné plus d’un, car l’ensemble des présents s’interrogeait sur l’utilité voire l’intérêt des chèques barrés, qui leur ont été demandés, lors du dépôt de leurs dossiers. En fait, ils s’expliquaient très mal la manière choisie de les payer, eux qui auraient préféré mille fois retirer leur argent d’une manière plus civilisée, par virement, en utilisant leurs chèques ou même leurs cartes magnétiques, au lieu de rester toute la journée debout dans une salle où la chaleur était suffocante, sans parler de l’humiliation subie, qu’il n’était pas nécessaire d’ajouter à la misère du chômage. Après tout, ce sont des êtres humains, doués d’intelligence supérieure, contrairement à ceux qui de l’autre côté de la barrière administrative, se sont ingéniés à les humilier de la sorte, au lieu de mieux organiser cette opération, qui avait tout d’une «œuvre de bienfaisance». S. Derraz
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)