Algérie

Sida


Une association brise le silence à Aïn Sefra La journée mondiale du Sida a été marquée cette fois-ci par l?intervention de l?association El Ayat des donneurs de sang, en présence du DSP et de nombreux praticiens et paramédicaux. Dans une grande salle du lycée, cette association, par la voix de sa présidente, le docteur Kadri, a su briser les tabous et donner de la cohésion à des connaissances plutôt éparses des jeunes et moins jeunes et à leur construire efficacement le contenu et la forme d?un message pouvant être en mesure d?appréhender la réalité qui les entoure. Ceci après avoir tracé les grandes lignes de la maladie du Sida et de ses conséquences, tout en dressant un triste bilan épidémiologique, reflétant plus de 40 millions de séropositifs de par le monde dont 10 millions de jeunes de 15 à 24 ans. Alors que la majeure partie, 25 millions d?individus, se situe en Afrique subsaharienne, en Algérie, à novembre 2005, 1 868 cas séropositifs et 676 cas de Sida ont été enregistrés. L?intervenante n?a pas ménagé ses efforts pour souligner l?importance que revêt la protection préventive contre le Sida, une maladie d?une préoccupation majeure et source d?inquiétude. A travers son action et autour de cette question réellement prioritaire, la présidente a ardemment conseillé à l?auditoire, composé essentiellement de lycéens, d?être plus vigilants, compte tenu de l?accroissement de ce fléau mondial dont les dernières statistiques relevées en Algérie, témoignent d?une augmentation assez significative. Soit, a-t-elle indiqué, 148 cas de séropositivité et 30 cas de Sida par an. A l?issue des débats, une recommandation a été émise pour une mise en place d?un centre de dépistage anonyme permettant une garantie sanitaire et suggéré un plan d?urgence au niveau de la wilaya. Aussi, l?accélération spectaculaire, de par le monde, de ce fléau nécessite,de l?avis d?une forte majorité de l?assistance, des débats périodiques autour de la prévention et de la lutte contre la pandémie du VIH et pas uniquement le premier décembre.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)