Algérie - Revue de Presse

Ses membres sont classés parmi les plus dangereux criminels



La Ndrangheta italienne sème la terreur en Allemagne La Ndrangheta, à laquelle les autorités italiennes ont attribué hier le meurtre de six Italiens à Duisbourg (Allemagne), est une redoutable organisation criminelle enracinée en Calabre (sud-ouest de l?Italie), plus imperméable et imprévisible que la mafia sicilienne. Les Italiens retrouvés tués d?une balle dans la tête à Duisbourg (ouest de l?Allemagne) seraient par ailleurs liés à cette organisation criminelle. La préfecture de police de Reggio Calabre, en liaison avec les services d?Interpol à Rome et la police de Duisbourg, a établi que les six hommes appartiennent à une des deux « familles » de la Ndrangheta impliquées dans une série de règlements de comptes. Les origines de la Ndrangheta remonteraient à une association criminelle spécialisée dans les jeux, la Garduna, constituée à Tolède, en Espagne, en 1412. Elle s?est développée en Calabre, une des régions les plus pauvres d?Italie, et l?une de ses principales activités consistait par le passé en des enlèvements contre rançon. Les groupes criminels de la Ndrangheta sont devenus ces dernières années « parmi les plus dangereux au niveau mondial », a souligné en juin dernier un rapport du ministère italien de l?Intérieur sur la sécurité. Selon ce document, il s?agit d?« une organisation très compétitive et orientée vers les activités criminelles qui investissent aussi bien localement que nationalement et à l?étranger ». Alors que la mafia est caractérisée par une organisation hiérarchisée, la Ndrangheta s?est développée « autour de noyaux familiaux strictement autonomes, méfiants envers les ingérences extérieures ». Ces « sociétés » sont de ce fait « imperméables au phénomène de la collaboration avec la justice » qui a permis de marquer des points dans la lutte contre l?organisation sicilienne. Selon l?AFP qui a rapporté l?information, plusieurs faits divers récents, comme le meurtre du vice-président du conseil régional de Calabre, Francesco Fortugno en octobre 2005, ont mis en lumière la « toile d?araignée » tissée par la Ndrangheta autour des entreprises et des institutions politiques calabraises pour contrôler les chantiers publics dans la région. Elle poursuit en outre une lucrative activité d?extorsion de fonds. Dans la péninsule, l?organisation est également active dans le trafic de drogue, plus spécialement la cocaïne, le trafic d?armes et la gestion illicite des déchets radioactifs ou toxiques. A l?étranger, elle a tissé des liens avec les principales organisations criminelles qui gèrent la production des stupéfiants. Selon le rapport, « l?intention » de la Ndrangheta de « défendre ses intérêts dans les nouveaux pays de l?Union européenne destinataires d?importants financements communautaires n?est pas à exclure ». En 2005, le ministère de l?Intérieur italien avait estimé le nombre de personnes affiliées à l?une ou l?autre famille de la Ndrangheta à 4000 ou 5000, pour une population de 576 000 habitants en Calabre.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)