Algérie

Service maternité au CHUO

Les fils de suture octroyés au compte-gouttes Le personnel médical et paramédical du service de la maternité ne sait plus quoi faire face au manque de certains consommables indispensables à la prise en charge des parturientes.En effet, selon des sources médicales, les fils de suture, un consommable nécessaire lors des accouchements, reste introuvable. C’est au compte-gouttes que ce produit sensible est distribué. Ces mêmes sources invoquent les fréquentes ruptures de stocks. A ce sujet, un médecin dira «il y a deux jours, on a failli perdre une malade qui venait d’accoucher et qui avait subi une épisiotomie», et d’ajouter «Pour la suturer, on s’est retrouvé sans fil. Il nous a fallu faire une vraie course pour arriver à nous procurer cet indispensable outil et ainsi sauver cette femme, dont la vie ne tenait qu’à ce précieux fil». Ce problème n’est pas le seul, affirmera cette même source qui précise, «on a également enregistré une autre rupture, celle des injections dites de Sentocinon, un médicament utilisé pour activer le travail d’une femme admise pour accouchement». Des sources médicales nous expliquent qu’un tel produit est plus qu’indispensable pour soulager les patientes présentant des difficultés pour un accouchement. Mais ce problème là n’est pas nouveau au niveau de la maternité. A titre d’explication, nous diront ces mêmes sources, on invoque, à chaque fois, la rupture de stocks. Le personnel médical s’insurge face à cette situation qui prend le malade en otage et met ainsi sa vie en danger. Face à de telles situations, nous sommes obligés de faire des acrobaties pour réserver à nos malades une prise en charge convenable. Le seul travail du personnel, qu’il soit médical ou paramédical, n’est pas suffisant, dira un autre responsable. Il importe que toutes les commodités soient mises en place pour une prise en charge adéquate, afin d’éviter des conséquences dramatiques. Hasna Y.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)