Algérie

Sénatoriales à Bejaia


Le FFS laisse la voie libre au FLN Alors que le Front des forces socialistes est donné absent au scrutin des sénatoriales, une décision que confirment des sources internes, en somme une suite logique à ses positions précédentes, les autres formations politiques présentes dans les institutions locales ont battu le rappel de leurs troupes, ce week-end, pour organiser les primaires. Le FLN a ainsi tenu, jeudi dernier, une assemblée générale au collège syndical pour designer par la voie des urnes ses candidats au Sénat. Sur les 87 élus que compte le parti de Belkhadem à Bejaia, 79 étaient présents pour choisir trois parmi les 17 postulants. L’élection des candidats aux sénatoriales, supervisée par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Rachid Harraoubia, a permis à trois élus d’émerger des urnes. Il s’agit de Nacer Mokrani, P/APC de Oued Ghir et ingénieur de son état, avec 29 voix, Abdellah Menguelati, élu à l’APC de Draâ El Caïd, en seconde position et enfin de Saâdi Djerroud, élu à Chemini. Il reste maintenant à la Direction nationale de désigner l’unique candidat local. La même direction est également attendue pour la désignation de l’occupant du fauteuil de mouhafedh. De leur côté, les indépendants se sont retrouvés en assemblée, jeudi dernier, à l’issue de laquelle, Madjid Bektache, maire de Darguina, a été choisi pour la deuxième fois avec 36 voix, devançant ainsi son rival, Djourroudi, élu APW (Bordj Mira) sur la liste El-Amal qui n’a pu glaner que 16 voix. Le P/APC d’Amizour, Meziane Belkacem, élu suspendu récemment par son parti, était présent à cette rencontre, prenant part même au vote. Du côté du RND et du RCD, c’est le black-out total pour l’instant, même si, officiellement, on sait que ces deux partis présenteront chacun son candidat. Avec l’absence du FFS, le FLN est bien parti pour remporter le deuxième siège qui revient de droit à la wilaya de Bejaia dans la deuxième Chambre parlementaire. Le FFS était en effet l’unique parti pouvant concurrencer le parti de Belkhadem. La réunion organisée récemment par Med Akli Bourouih, un membre de l’exécutif de la Mouhafadha, a vu la participation de nombreux élus indépendants qui n’ont pas caché leur sympathie pour le FLN. Cette rencontre informelle était en soi un baromètre indiquant que le FLN garde bien ses prétentions de surpasser tout le monde à l’occasion de ce scrutin, lequel non seulement confirmera son retour en Kabylie mais également confortera son poids sur l’échiquier politique local.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)