Algérie

Selon des spécialistes de l’EHS Canastel

87% des mamans n’allaitent pas leurs bébés Les mères algériennes allaitent, de moins en moins, leurs bébés. C’est ce que viennent de dévoiler des pédiatres et psychologues de l’EHS ex Canastel. Ils ont confié, hier, à La voix de l’Oranie, en marge des journées de sensibilisation sur la santé et la population qui se tiennent au niveau du square Port Saïd, que 13 % des femmes de la wilaya d’Oran seulement, donnent la tété à leurs nourrissons, selon une enquête menée deux années durant sur le terrain. Des propos appuyés, selon ces sources, par des informations statistiques onusiennes qui confirmeraient cette tendance au niveau national et qui classeraient l’Algérie au bas du tableau des pays où les femmes allaitent de moins en moins leurs nouveaux-nés. Des chiffres alarmants comme le soutient, avec force, Mme Hammoumi, psychologue de son état au niveau de cet établissement hospitalier spécialisé pour enfants d’Oran. Cette spécialiste se désole après avoir constaté que ce premier contact avec l’enfant est rompu à cause de l’image corporelle que veulent entretenir les femmes quand elles n’évoquent pas le stress, le travail ou encore le manque de lait maternel. Des raisons qui ne font, dit-elle, que provoquer un déséquilibre chez l’enfant, au plan psychologique, émotionnel et social, faute de tendresse. Pour priver de leur lait les nourrissons, certaines mères appliquent le sevrage sous prétexte qu’elles ne disposeraient pas de lait dans leurs seins. «Nous recevons constamment des femmes en consultation et je peux avancer que la plupart des nourrissons qui ont connu le sevrage sont sensibles aux otites, aux diarrhées, aux bronchiolites, enfin à d’autres maladies gastriques et intestinales. Ne parlons pas d’autre chose, autrement plus dures à écouter lorsque vous entendez des mères vous dire que leur enfant les ont insultées. Tout cela a un lien avec cette absence de relations humaines entre l’enfant et sa mère, un premier geste qui fait, malheureusement, défaut». Le Dr Bénichou, médecin des enfants au niveau de ce lieu médicalisé, est formelle en parlant des bienfaits du lait maternel :»Le lait maternel protège la maman contre bien des maladies, particulièrement contre le cancer du sein, les ovaires, sans parler d’autres propriétés curatives et immunitaires, comme le développement cérébral chez le bébé». Rappelons, à ce sujet, que l’allaitement constitue, en soi, le moyen le plus approprié pour l’espacement des naissances pour peu que les tétés soient fréquentes, à raison de 8 à 12 fois toutes les 24 heures, plus spécialement la nuit. On estime que les meilleurs laboratoires du monde ne peuvent produire les constituants du lait maternel, dit-elle, car il est irremplaçable. Safi Z.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)