Algérie

Sellal, aujourd'hui, devant le Conseil de la nation Programme d'action du gouvernement

Sellal, aujourd'hui, devant le Conseil de la nation Programme d'action du gouvernement
Le Premier ministre aura donc à défendre une nouvelle fois les résultats des programmes de développement mis en 'uvre depuis 2000, ayant placé, selon lui, le pays sur le chemin de la croissance. Chiffres à l'appui, M. Sellal avait rappelé aux députés les progrès réalisés par l'Algérie dans certains secteurs économiques, en annonçant que son gouvernement allait consolider le choix de la croissance basée sur la dépense publique, actuellement seule créatrice de richesses et d'emplois. Il avait affirmé que le gouvernement s'engage à apporter son soutien aux entreprises nationales, quelles soient publiques, privées ou mixtes, pour peu qu'elles soient créatrices de richesses et d'emplois. Le Premier ministre avait ajouté que le gouvernement s'apprêtait également à octroyer « toutes les facilités aux investisseurs dans le cadre du respect de la loi algérienne ». Face aux sénateurs, M. Sellal sera en terrain conquis tant il bénéficie d'une réputation d'homme de dossiers loin des turpitudes politiques. En outre, son discours devant les députés a été apprécié y compris par certains partis de l'opposition. Le Premier ministre avait mis l'accent sur l'éradication de la bureaucratie qui entrave l'investissement en annonçant qu'elle figure parmi les priorités de son gouvernement pour relancer la production nationale.En exposant les grands axes de son plan d'action devant le parlement, le chef de l'Exécutif avait pointé du doigt la bureaucratie qui bloque l'acte d'investir en Algérie. Il avait trouvé les mots pour dire ce que les Algériens enduraient dans leur quotidien en matière d'insécurité, d'insalubrité et d'injustice. Aussi, a-t-il présenté ce plan d'action sous le signe de la bonne gouvernance, de la réhabilitation et du renforcement du service public, de la relance de l'économie, de la résorption des fléaux sociaux ainsi que de la moralisation de la vie publique. M. Sellal avait insisté sur la nécessité « de sortir des chemins battus » pour une « réelle prise en charge » des préoccupations des citoyens. La préparation « efficace » des prochaines élections locales figure aussi dans l'agenda de l'Exécutif pour « consacrer et garantir le droit de tous les citoyens à participer librement à cette échéance ».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)