Algérie

Seddouk : Le provisoire dure pour les laborantins

Après douze ans de service, les techniciens exerçant au laboratoire intercommunal d'hygiène de Seddouk ne sont toujours pas régularisés. Recrutés depuis le mois d'août 1996 en qualité de vacataires, les deux techniciens, titulaires de DEUA en biologie, demeurent sans statut qui puisse leur conférer une stabilité professionnelle. « Durant 12 ans de service, nous sommes considérés comme des techniciens contractuels du laboratoire et de maintenance. En 2008, au moment où on devait nous titulariser, on nous a proposé un contrat à durée indéterminée », dira Mr. Bougheriou Farid. « Pis encore, nous sommes requalifiés par la nouvelle grille des salaires à la catégorie 8 au lieu de la 10, comme cela a été le cas pour les autres corps du même niveau et diplôme », a-t-il ajouté. Recrutés par la direction de l'administration locale de la wilaya de Béjaïa, ces deux fonctionnaires n'ont jamais bénéficié d'une mise à niveau depuis leur installation dans leur fonction. « Aucune rencontre scientifique ou professionnelle n'a été initiée au profit de notre corporation », nous a fait remarquer le chargé du laboratoire.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)