Algérie

Salon international de l?Artisanat

18 pays au rendez-vous Le 12e Salon international de l?artisanat traditionnel ouvrira ses portes à partir d?aujourd?hui jusqu?au 6 juillet au Palais des expositions (Pins maritimes, Alger), avec une participation de 18 pays étrangers. Le ministre de la Petite et Moyenne Entreprise et de l?Artisanat, Mustapha Benbada, qui a animé hier une conférence de presse à l?hôtel El Djazaïr, à Alger, a mis l?accent sur l?importance de cet événement qui revêt au fil des années une dimension internationale. Chiffres à l?appui, le ministre a annoncé que le nombre des pays étrangers participant à cette 12e édition a grimpé à 18 avec l?entrée en scène de 6 nouveaux pays que sont la France, l?Espagne, l?Inde, Oman, l?Indonésie et le Maroc. Un niveau de participation qui porte à 121 le nombre d?artisans étrangers et qui dénote « l?importance internationale de l?industrie artisanale », dira M. Benbada. Pour l?implication des artisans algériens dans cet événement, le ministre a avancé la participation de 295 exposants répartis sur 31 Chambres de l?artisanat et des métiers (CAM). Le lieu qui abritera le salon, Safex, illustre également la place conquise par ce secteur orphelin dont les éditions précédentes ont été organisées au Palais de la culture, à Kouba. Ainsi, 7000 m2 sont réservés au Palais des expositions pour accueillir ce salon qui sera enrichi par l?organisation des 3e Journées internationales de l?artisanat. Au menu, des conférences seront animées par des experts étrangers en vue « de professionnaliser et de moderniser le secteur », recommande M. Benbada. La manifestation internationale de l?artisanat, dont le chiffre d?affaires est estimé à 23 600 000 DA et 280 000 euros, sera couronnée, mercredi 6 juillet, par la distribution, à l?hôtel Hilton, à Alger, du prix national de l?artisanat traditionnel et d?art dont le montant s?élève à 450 000 DA au profit du premier lauréat de chacune des deux spécialités. Le ministre indique à ce sujet que le nombre d?artisans en compétition a augmenté de 22 candidats, passant de 136 en 2004 à 158 en 2005, avec 188 ?uvres en lice. Abordant les résultats enregistrés dans le secteur de l?artisanat, M. Benbada a affirmé la création de près de 60 000 postes de travail depuis deux ans sur un objectif de 280 000 postes escomptés à l?horizon 2010. Sur l?échéance 2005-2009, le ministre promet le financement de 33 projets de centres d?industrie artisanale, de 36 projets d?organismes pour le soutien de cette activité et de 5 musées régionaux de l?artisanat. 3110 projets intégrés avec le ministre chargé du Développement rural sont également évoqués pour l?année en cours. Des efforts qui demeurent handicapés par la négligence, pour ne pas dire le mépris qui colle à ce secteur pourtant stratégique, sachant qu?il est rattaché à la PME. Un seul chiffre peut illustrer l?infortune du département de M. Benbada : sur les 4200 milliards de dinars injectés dans le programme complémentaire de soutien à la croissance, pour 2005-2009, la PME et l?artisanat ont bénéficié d?une chiche somme de 4 milliards de dinars.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)