Algérie

Saison estivale

Démantèlement de plusieurs solariums illicites aux Coralès Une opération coup de poing, conduite par les services de wilaya, a été menée jeudi dernier au niveau de la plage «les Coralès». Cette action, la première du genre depuis le début de la saison estivale, a enregistré la participation des services de gendarmerie nationale, les inspecteurs de l’administration du tourisme, les éléments de la direction de commerce et les membres de l’APC de Bousfer et a permis le démantèlement de plusieurs solariums illicites. Selon le directeur du tourisme de la wilaya d’Oran qui révèle l’information, une cinquantaine de tables, de chaises et parasols ont été saisis lors de cette action d’assainissement ciblant les plagistes illicites. Des plagistes qui squattent, en violation de la loi sur la concession, cette petite plage en proposant leurs services à des prix prohibitifs, jusqu’à 400 DA par table. Cette plage n’a pas, soulignons-le, été mise en concession car n’ayant pas été incluse dans le plan d’aménagement côtier de la wilaya. Toutefois, cette plage demeure l’une des plus fréquentées de la corniche oranaise. Rappelons que pour cette année, la concession des plages a été gérée par les communes. Dans ce contexte, nous apprenons, d’autres sources concordantes qu’au niveau de la daïra d’Aïn El Türck, 6 plages sur 11 seulement(Les Dunes, Eden Plage, Paradis plage, Piloto et Saint Rock) ont été concédées. Ce qui laisse supposer que la brèche a été ouverte à d’autres plagistes illicites qui n’ont lésiné ni sur les moyens ni sur les méthodes pour planter leur drapeau. C’est le cas au niveau de Beauséjour où beaucoup de vacanciers se sont fait arnaquer par des individus se faisant passer pour des «concessionnaires». Il importe de souligner qu’au niveau de la commune de Bousfer, seules 4 plages ont été concédées. Il s’agit notamment, selon un cadre de la direction du tourisme, de l’Etoile, de la grande plage et Costa (Bousfer plage). En attendant d’autres inspections sur site, des membres de la commission du tourisme de la wilaya, les vacanciers continuent à payer les frais de la gestion anarchique des plages de la corniche. Safi Z.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)