Algérie

Saïda. Formation à distance ou simples négociations en France ?


Suite à une correspondance du ministère de l?Education nationale transmise aux différentes directions de l?éducation du pays faisant état d?une formation à distance au profit des enseignants de la langue française détenteurs d?un bac ou d?une licence en vue de postuler à la formation d?un master en langue française (université Franche-Comté, France), des enseignants vivement intéressés et profitant de cette opportunité se sont empressés de contacter l?université en question à travers les adresses électroniques mentionnées sur la correspondance en question bien avant la date butoir fixée au 20 mars, mais ont malheureusement vite déchanté. C?est du moins ce qui ressort des réponses négatives adressées aux nombreux prétendants. A titre d?exemple, la responsable de la formation, Blandine Rui (Besançon, France), à travers sa correspondance en date du 26 février, répondra à un enseignant : « J?ai bien reçu votre demande. Toutefois, elle est prématurée dans la mesure où la formation à laquelle vous faites référence est à l?état de projet et de négociation et que nul accord n?a encore été signé entre les différents partenaires concernés. Je fais l?hypothèse que des informations erronées ou incomplètes ont été diffusées en Algérie à ce propos. » Alors, s?interrogent les enseignants, à quoi bon ameuter tout le monde pour un projet encore à l?état embryonnaire et en phase de négociations ?
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)