Algérie

Saïda : Campagne moissons/ battages : 80 724 ha seront emblavés

Sous le slogan « développement et promotion des produits du terroir », le programme de la journée nationale de la vulgarisation agricole a eu lieu le 6 du mois courant dans la daïra de Sidi Boubekeur. Cette journée a été marquée par l'exposition et la présentation des produits du terroir : l'élevage ovin marqué par la race el-Hamra, l'élevage équin caractérisé par le cheval barbe, l'apiculture avec la présentation du miel local, pour les céréalicultures, c'est la variété d'orge de la région qui a été choisie. D'autre part, des explications ont été fournies sur l'importance de l'insémination artificielle pour les bovins et la synchronisation des chaleurs pour les ovins, une technique pour laquelle les vétérinaires ont subi une formation appropriée.Selon le chef de service de la direction de l'agriculture M. Rabhi, la campagne labours/semailles a été lancée le 6 octobre courant. « Obéissant à un choix judicieux et rationnel dans le cadre du contrat de performance, nous optons, durant le plan quinquennal 2009 /2013, pour une réduction de 20 000 ha à emblaver sur les 100 000 ha existants. L'objectif visé est de cultiver uniquement les sites susceptibles d'apporter un bon rendement », dira le chef de service.Notre interlocuteur nous apprend que le CCLS (Coopérative de céréales et légumes secs) dispose de 2000 q de semences et en reçoit périodiquement.Il est prévu, toujours selon notre même source, l'emblavement, cette saison, de 80 740 ha de céréales dont 16 250 de blé dur, 35 904 de blé tendre, 26 111 ha d'orge et 2 225 ha d'avoine. « Pour gérer de manière rationnelle le problème de la sécheresse et compte tenu des faibles taux de précipitation dont la plus importante est la région de Aïn el-Hadjar avec 73 mm, l'objectif fixé pour 2013 est d'occuper 40% de la superficie globale en orge et passer ainsi de 26 111 ha prévus cette saison à 30 505 ha cinq ans plus tard, ce qui permettra de trouver sur place l'aliment du cheptel et faire ainsi face aux aléas du climat », conclut M. Rabhi.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)