Algérie

Rush sur les plages de la Corniche

Le week-end de tous les records L’affluence des estivants, ce week-end prolongé du 5 juillet, a battu tous les records. D’habitude, une telle affluence est enregistrée après les résultats du baccalauréat. Le rush était tellement im-portant que les plages de la Corniche ne suffisaient plus aux milliers d’estivants. Depuis l’autoroute St Roch/ les Andalouses, toutes les plages grouillaient de baigneurs. Des nappes humaines noirâtres tapissaient le bord de mer. La circulation a été aussi dense. Des embouteillages ont été même enregistrés sur l’autoroute, à l’entrée de Bomo Plage. Sur le labyrinthe des routes de la montagne Murdjajou, datant de la période coloniale, les voitures cherchaient une issue pour échapper à cette souricière et atteindre, enfin, la grande bleue. En effet, les plaques indiquant les directions restent aléatoires et insuffisantes, noteront les usagers. Sur la Corniche inférieure, les milliers de voitures, pare-chocs contre pare-chocs, étranglaient la montagne, jusqu’à Saint Roch. Arrivées à ce niveau, les voitures commencent leur course infernale; l’impulsion restée en latence des mécaniques trouvait, soudain, une issue sur l’autoroute. Heureusement, les éléments de la gendarmerie nationale sont là et en suffisance pour réguler l’afflux incessant et des fois anarchique des voitures. Certaines voitures tractent des bateaux, zodiaques, semi-rigides et jet-ski ce qui aggrave encore la circulation. Certaines remorques ne sont pas homologuées et dépassent, de beaucoup, en largeur le véhicule qui les tracte. Un accident a eu lieu sur le chemin de retour, aux environs de 21 heures, sur l’autoroute entre une Renault Clio et une Renault super5. Les retours étaient également difficiles. Après la Plage, les Oranais préfèrent, désormais, dîner dans les restaurants de la Corniche pour échapper aux embouteillages car, après 23 heures, la route commence à se décongestionner. Les rentrées des solariums ont été importantes, selon l’avis des propriétaires alors que les communes balnéaires pataugent encore dans les procédures de concessions et de payement. Les plages sont propres mais l’anarchie y règne. Les jet-skis continuent leur cavalcade meurtrière sur les plages. les restaurateurs, les gérants des solariums, en somme, les commerçants de large consommation de la Corniche, se frottent d’ores déjà les mains car leurs rentrées pécuniaires étaient conséquentes ce week-end. Seuls les APC ne bénéficient pas d’une aussi grande ruée malgré le fait qu’elles sont les protagonistes numéro 1.   B.M.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)