Algérie

Rue de Tripoli

Des centaines de mètres cubes d’eau dans la nature Une fuite d’eau a duré des heures au numéro 13, rue de Tripoli au Centre-ville, prodiguant, sans tomber dans l’erreur, des centaines de mètres cubes de cette denrée rare. En effet, vers 17 heures 30, la tuyauterie du compteur de la SEOR a éclaté à plusieurs endroits et les jets d’eau ont atteint plus de deux mètres. Les ruissellements ont traversé le Front de mer pour descendre via les retenues collinaires fraîchement installées lors du chantier de la rénovation de l’esplanade du front de mer. Interrogés, les voisins qui ont essayé tous les procédés pour retenir l’eau mais sans y parvenir, ont déclaré que le standard de la SEOR ne répondait pas. L’eau a continué à ruisseler, à gicler du compteur, pendant des heures, inondant le front de mer et ce dans un contexte où le déficit en eau est estimé, selon les officiels à plus de 50%. Les fidèles de l’ancienne mosquée du Bey, située en face de l’immeuble numéro 13, ont aussi déclaré que: «au lieu de procéder à une politique de parcimonie, la SEOR a laissé couler l’eau rare pendant des heures, ce qui est contraire, bien sûr, aux préceptes de notre religion...au bon sens le plus sommaire». Enfin, les habitants ont tenu à dire qu’ils ont peur que cette fuite d’eau ne soit comptabilisée à leurs dépens et une coupure certaine de ce précieux liquide viendra pour remédier à ces pertes. Benachour Mohamed
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)