Algérie - Revue de Presse

RND



L?heure est à la communication Au RND, la réalité politique est dans cette arithmétique : renforcer plus que jamais l?unité des rangs dans le camp même du parti pour mieux solidifier la coalition autour du président. D?abord, fervent défenseur d?un candidat qui sera élu président, le RND ne peut que soutenir le programme du locataire du palais d?El Mouradia. Après le vote de soutien indéfectible au programme de l?exécutif mis en place, dont le chef n?est autre que le patron du parti, l?heure est désormais à « une impulsion nouvelle » des structures du parti, à travers les réunions organiques. Lors de ce rendez-vous d?Alger, le travail sera axé sur l?unification du vocable politique, histoire d?accorder les violons sur un certain nombre de concepts. Une rencontre destinée aux militants tant l?« impulsion » semble largement pouvoir venir d?un RND au ressort déjà bien « cassé ». Les coordinateurs et les chargés de communication des 48 wilayas ont l?obligation d?accorder leurs violents sur la côte d?Azur-Plage. Une rencontre durant laquelle les militants pointeront, notamment, le volet de la communication au sein du parti. Une autre réunion est attendue « incessamment », à Oran cette fois-ci où le parti compte plus de 2 000 militants, pour mettre en ?uvre les recommandations du dernier forum de la jeunesse. Deux réunions au menu Mais, entre les deux débats d?Alger et d?Oran, bien des questions auront été passées en revue. Actualité oblige, interrogé sur l?attitude du groupe parlementaire du RND lors du vote sur la reconduction de l?interdiction de l?importation du vin qui a provoqué bien des crispations, Kadda Benatia, coordinateur du parti à Oran, estime que « peu importe l?attitude des uns et des autres au sein de la Chambre basse, car, dit-il, le débat a bel et bien eu lieu dans une institution souveraine. Le RND ne peut que se remettre à la décision de la majorité parlementaire. C?est la loi de la République. » Et de marteler : « le RND n?est pas une girouette mais un parti qui favorise le débat d?idées. Nous saluons la décision du président de soumettre au peuple le projet d?amnistie, d?autant plus que le parti est fervent défenseur de l?idée de la réconciliation nationale depuis sa création. » « Bien sûr, le vote du budget et la loi de finances donne lieu, chaque année, à des affrontements d?idées, mais c?est une situation somme toute normale », relativise notre interlocuteur. Parfait nouveau-né, arrivé au pouvoir en quelques mois, devenu parti au pouvoir, le RND s?est taillé une réputation d?être une tribune au-dessus de laquelle on clame sa solidarité avec le président. Après les débats, l?heure sonnera alors pour la préparation des futures échéances électorales. D?ici là, compte tenu de la crise qui secoue le FLN, en proie à des spasmes internes, la voie semble toute tracée devant le RND. Du coup, l?on se voit déjà en pole position.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)