Algérie

Remplacement partiel du préfabriqué

Au cours de l?exposé sur la situation de l?habitat dans la wilaya, le chef de l?Etat a pris connaissance des mesures prises pour l?éradication des logements en préfabriqué construits suite au violent tremblement de terre du 10 octobre 1980. La solution retenue définitivement concerne les 6000 habitations occupées par des locataires et pour lesquelles une opération de relogement dans des logements neufs en dur a été dégagée par les pouvoirs publics.Bouteflika a demandé à ce que ce genre de reconstruction soit conforme à l?option des villes nouvelles, à l?image de celle réalisée dans la wilaya d?Aïn Témouchent.Cependant, pour les autres sinistrés de la catastrophe d?il y a 25 ans, dont le nombre s?élève à 12 000 familles, aucune disposition n?a été prise pour le moment. Ces derniers sont considérés comme des propriétaires ayant acquis leur logement dans le cadre de la cession des biens de l?Etat. Néanmoins, les problèmes que vivent ces catégories d?occupants sont identiques, tels que la dégradation avancée de ce type d?habitat et la prolifération des maladies chroniques. Le président de la République a, par ailleurs, inauguré le musée régional de Chlef, les sièges de l?APW et de la direction des affaires religieuses ainsi qu?une maison des jeunes au chef-lieu de wilaya.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)