Algérie

Relizane: Les espaces verts agressés

C'est une délibération de l'APC de Relizane louant les toilettes du jardin public à un particulier entamant dès lors des travaux de démolition d'une partie du mur de clôture, centenaire, disent les riverains jaloux de leur voisinage en faune et en flore appuyés par l'association de protection de l'environnement de l'inusable AEK Bounab mêlée au combat. Ce front de fortune, demandant l'intervention du wali, avance que l'alibi de l'ouverture d'une porte d'accès aux toilettes ouvrira sans doute, et dans un avenir très proche, une porte tout en menuiserie métallique à une cafette en plein centre-ville, citant le cas du CEM Khemisti mitoyen, un repère d'enfance et de scolarité de tous les érudits de Relizane passés par les bancs de ses classes, aujourd'hui terrasses de grands cafés, mais aussi les différentes tentatives convoitant ces lieux, de l'implantation d'un institut de musique à celle de toilettes publiques en passant par celle d'une annexe CNAS. Attendant l'annulation de la délibération par le maire et ses pairs de l'exécutif communal, c'est à des hostilités vilaines que font face les signataires de la requête, dont notamment le président des «verts», Mr Bounab, qui aura obtenu la remise en état du mur défoncé dans les bureaux des services techniques de l'APC où il aurait tout de même été agressé devant témoins, ceux de la PUPE (police de l'environnement), d'où le dépôt d'une plainte pour propos injurieux et atteinte à l'intégrité du président, lit-on au bas de la lettre adressée au wali, devant intervenir déjà sur ces lieux également transformés en tavernes illicites et lieux d'affrontement de bandes rivales usant d'épées bien acérées et de machettes au vu et au su de tout un chacun.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)