Algérie

Réhabilitation du vieux bâti

Formation des personnels spécialisés Passant du verbe à l’acte, la direction des PME-PMI, a décidé, en collaboration avec la Chambre de l’artisanat et des métiers d’Oran, d’organiser des cycles de formation au profit des artisans, techniciens et experts devant effectuer des travaux de réparation du vieux bâti, cette incurable plaie qui n’arrête pas d’enlaidir El-Bahia. Pour couvrir les frais de formation, 150 millions de centimes ont été débloqués, assure notre source. A l’évidence, cette décision, longtemps attendue, intervient à point nommé pour répondre à l’une des préoccupations majeures des Oranais dont la ville s’effrite à vue d’œil. A ce sujet, on apprend qu’une fois le cycle de formation terminé, il sera procédé au choix des immeubles et sites devant être traités et intégrés au plan d’urbanisation. Nos interlocuteurs tiennent à préciser que ces opérations doivent être réalisées en collaboration avec l’OPGI, les services de la wilaya et la direction de l’Urbanisme. Pour plus de clarté, on assure que, pour le traitement de chacune des 2000 constructions recensées, dont 75% appartiennent à l’OGI, il est prévu entre 3 et 4 millions de dinars. Les 25% des immeubles menaçant ruine sont des propriétés privées. Pour rappel, le ministère de tutelle a récemment mobilisé quelque 700 millions de dinars pour couvrir les frais qu’entraîneront les travaux de réparation au niveau de 200 constructions se trouvant dans les artères principales de la ville. Ouahiba B. et Nemili M.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)