Algérie

Règles et bienséances du jour de l’Aïd

Règles et bienséances du jour de l’Aïd Le Prophète a dit: «Toute nation a ses festivités et voilà les vôtres». Ici, le prophète indique que les deux Aïd sont des fêtes spécifiques aux musulmans. Anas a dit: «Le Messager de Dieu vint à Médine et les habitants de cette cité avaient deux fêtes. Durant ces deux jours, des carnavals et des festivités avaient lieu. Le Prophète interrogea les Ansâr (les musulmans de Médine) à ce propos. Ils lui répondirent qu’avant l’Islam ils avaient l’habitude d’organiser des carnavals durant ces deux jours de fête. Le Prophèteleur dit: «À la place de ces deux jours, Allah a choisi deux autres jours qui sont meilleurs, ceux de l’Aïd al-fitr et de l’Aïd al-Adhâ». » (Rapporté par Abû Dâwoud, 1134) Ces deux fêtes font partie des signes d’Allah pour lesquels nous devons faire preuve de considération et dont nous devons comprendre le sens. Nous allons à présent évoquer les règles du jour de l’Aïd et ses bienséances.Les règles du jour de l’Aïd: Le jeûne : Il est illicite de jeûner le jour de l’Aïd selon le hadith d’Abû Said Al-Khudrî dans lequel il rapporte que le Prophète a interdit de jeûner le jour du Fitr et le jour de l’al-Adhâ. (Rapporté par Mouslim, 827) Assister à la prière de l’Aïd: Certains savants sont d’avis que la prière de l’Aïd est Wajib (obligatoire) — ceci est l’opinion des savants Hanafites. D’autres savants disent qu’elle est fard Kifâyah. Ceci est l’opinion des savants Hanbalites. Un troisième groupe de savants est d’avis que la prière de l’Aid est une sunnah mu’akkadah. Ceci est l’opinion des Malékites et des Chaféites. Accomplir des prières surérogatoires: Il n’y a pas de prières surérogatoires à accomplir avant ¨ni après la prière de l’Aid. Ibn Abbâs a rapporté que le Prophète avait l’habitude de sortir le jour de l’Aïd et de faire deux rak‘ahs sans les faire précéder ni suivre d’aucune autre prière. Ceci s’applique lorsque la prière est effectuée à l’extérieur. Cependant, si la prière de l’Aïd est effectuée dans une mosquée, il faut accomplir les deux rakaâtes de salutation de la mosquée. Les femmes qui assistent à la prière de l’Aïd: Selon la Sunnah du Prophète - paix et bénédictions sur lui - tout le monde doit assister à la prière de l’Aïd et se comporter avec droiture et piété. Les bienséances de l’Aïd: Le Ghusl (le bain rituel): Une des bonnes manières lors du jour de l’Aïd est de prendre le bain rituel avant de se rendre à la prière. On rapporte que Said Ibn Joubayr a dit: «Trois choses sont sunnah le jour de l’Aïd : marcher (vers le lieu de prière), prendre le bain rituel et manger quelque chose avant de sortir (s’il s’agit de l’Aid al-Fitr)». Manger avant de sortir: Il ne faut pas se rendre au lieu de prière le jour de l’Aid al-Fitr sans avoir mangé quelques dattes. Le hadith rapporté par Al-Boukhârî selon Anas Ibn Mâlik stipule: «Le Messager de Dieu ne sortait jamais le matin de l’Aïd al-Fitr sans avoir mangé quelques dattes et il en mangeait un nombre impair». En ce qui concerne l’Aïd al-Adhâ, il est recommandé de ne pas manger avant la fin de la prière lorsqu’il s’agit de manger la viande du sacrifice. Le takbîr le jour de l’Aid: C’est une des plus grandes sunnah de ce jour. Ad-Dâraqutnî et d’autres ont rapporté que lorsque Omar sortait le jour de l’Aïd al-Fitr ou de l’Aïd al-Adhâ, il s’efforçait de faire le takbir tout le long du chemin vers le lieu de prière et il continuait jusqu’à l’arrivée de l’Imam. Se féliciter mutuellement: Les musulmans pourront échanger des vœux, peu importe la forme. Ils peuvent, par exemple, dire «Taqabbal Allâhu minnâ wa minkum» (qu’Allah agrée nos bonnes actions et les vôtres)». Porter ses plus beaux vêtements: Jâbir a dit: Le Prophète avait une cape qu’il portait le jour de l’Aïd et le vendredi». Al-Bayhaqî a rapporté qu’Ibn Omar portait ses plus beaux vêtements le jour de l’Aïd, les hommes pouvaient alors montrer les plus beaux vêtements qu’ils possédaient lorsqu’ils sortaient pour la prière. Changer de chemin en revenant du lieu de prière: Jâbir Ibn Abdallah a rapporté que le Prophète empruntait un chemin différent en revenant de la prière de l’Aïd. (Rapporté par Al-Boukhârî).   Cheikh Mohamed Salih El Mounajjid
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)