Algérie - Revue de Presse

Reggae



Tiken Jah Fakoly Prose combat Tiken Jah Fakoly ne chante pas pour passer le temps. Il n?en a pas le temps. L?artiste ivoirien s?occupe de plusieurs foyers d?incendie. Son pays va mal, très mal. La Côte d?Ivoire est au bord de la guerre civile, partagée de facto en deux. Et comme un artiste engagé, il a décidé de choisir son camp, celui des rebelles du Nord qui militent contre le funeste concept de l?ivoirité. Il est engagé contre les non moins funestes programmes d?ajustement et de restructuration du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale. Il est en colère contre les dictateurs africains et leurs tuteurs, la Françafrique. Tiken Jah est parti au combat contre tous les Le Pen de la terre, quelle que soit la couleur de leur peau. On l?a compris, celui qui a été obligé de quitter son pays car menacé de mort par les escadrons de la mort au service du président Laurent Gbagbo, le nouveau Bamakois se veut un pompier-pyromane. Et ce n?est surtout pas George Bush, symbole de la mondialisation, qui dira le contraire. Ce n?est plus un Coup de gueule mais une charge politique. Texte protestataire Tiken Jah a beaucoup de comptes à régler. Surtout avec Laurent Gbagbo à qui il demande de quitter le pouvoir avant que ce ne soit trop tard. « Je t?avais prévenu/ Que tu avais été mal élu/ Mais tu t?es accroché/ Aujourd?hui tout est gâché/ Tu pourrais avoir des ennuis/ Si les choses restent ainsi. » Une chanson aux airs menaçants qui peut s?adresser à presque tous les pays africains, d?Alger au Cap, d?Abidjan à Addis-Abeba. Les présidents mal élus ne manquent pas sur notre continent, disséqué, volé, arnaqué, spolié sans fin. Aujourd?hui, le maître s?appelle Tonton d?America. « On a beau dire, mais quand on est nus/ même au diable on souhaite la bienvenue/ Il a fait tous les endroits habités/ Et c?est depuis aux quatre points de la planète/ On est tous assis à faire la même dictée/ Tous à manger la même bouillie dans l?assiette. Oncle Sam. » Et ce qui ne gâche rien, bien au contraire, le pourfendeur de la mondialisation et du néocolonialisme est un musicien de génie. Le militant est aussi un grand interprète compositeur. Il sait aussi s?entourer des personnes avec lesquelles il travaille. Sa collaboration avec Magyd Cherfi de Zebda est des heureuses. Coup de gueule est un album prémonitoire, tout en colère et en rébellion. Les textes sont ciselés finement, avec humour et ironie. Coup de gueule panse les plaies. Il nous dit que le combat continue, que l?espoir n?est jamais mort.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)