Algérie

Réforme du système éducatif


L’orientation et l’évaluation des élèves au menu Dans le cadre du partenariat entre l’Algérie et l’Union européenne, une équipe du programme MEDA 2 était la semaine passée à Oran. Composée de deux experts en orientation et traitement statistique, la mission qui vient en appui au projet de réforme du système éducatif en Algérie est chargée de faire l’évaluation du programme dispensé aux élèves de 4e année moyenne ainsi que les modalités d’orientation des élèves des 1er et 2e paliers. A cette fin, les deux ex-perts ont visité quel-ques établissements d’enseignement et discuté du sujet avec des conseillers d’orientation scolaire. Selon nos sources de la direction de l’Education de la wilaya d’Oran, de plus en plus de parents rejettent l’orientation de leurs enfants vers la filière des techniques mathématiques. Pour justifier leur réticence, les parents et les élèves avancent l’absence de débouchés, au terme de leurs études universitaires, pour ceux qui auront opté pour cette filière. Selon des cadres de la direction de l’Education, les parents n’ont pas tout à fait tord puisque, à ce jour, il n’y a pas de débouchés pour ses futurs universitaires. Concernant le refus des parents d’inscrire leurs enfants dans la filière mathématiques, nos sources estiment que cette répugnance est surtout imputable au déficit de communication et à une mauvaise information des parents sur les immenses possibilités qu’offre cette filière. Pour lever cet obstacle, nos interlocuteurs de la direction de l’Education invitent les parents à se rapprocher davantage des conseillers en orientation scolaire qui leur expliqueront l’intérêt qu’ils ont à diriger leurs enfants sur cette filière. A propos toujours de la filière mathématiques, Madame Mesbah, chef de bureau de l’Orientation scolaire et de l’évaluation à la direction de l’Education d’Oran assure que le taux de réussite y a été l’année passée de 66,47 %. Cependant, en dépit de ces résultats, par ailleurs fort élogieux, la commission de recours a été submergée par le nombre de ceux qui remettent en cause l’orientation de leurs enfants sur cette filière, assure-t-elle encore. La mission Meda 2 devait aussi voir sur la base de quels critères se font les orientations des élèves de 4e année moyenne vers les filières des techniques mathématiques et mathématiques. «Apparemment, les deux experts sont repartis pleinement satisfaits de ce qu’ils ont constaté à Oran» confient nos sources. Egalement sollicités, Hadj H.L et M.M, deux pères dont les enfants seraient désemparés après leur orientation en T.M, déclarent «Le ministre de l’Education national doit nécessairement lever les doutes qui planent sur la filière techniques mathématiques et nous dire franchement quel avenir attend nos enfants à l’issue de leurs études. Tant que M. Aboubakr Benbouzid ne se sera pas franchement prononcé sur ce sujet, l’opacité et le doute persisteront et c’est bien dommage pour nos enfants et pour tout le monde». Les craintes des parents d’élèves et leur appel étant tout à fait légitimes quelle réponse leur donnera le ministre de l’Education nationale ?
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)