Algérie

Recherche d'un protecteur

La sécurité nationale est davantage vulnérable quand la présidence à vie se transmet de père en fils. Elle l'est également quand les sous-sols recèlent des richesses énergétiques (pétrole, gaz, uranium). Elle l'est encore plus quand l'opposition est convaincue qu'elle n'est en présence d'aucune perspective d'avenir, d'aucune possibilité d'alternance.
Elle l'est davantage quand cette opposition est prête à s'allier même avec le diable, c'est-à-dire des forces étrangères qui vont bombarder le pays, faire des victimes et provoquer des destructions. Chantage occidental du plus fort - des plus forts ' - sur les pays arabes et musulmans tout comme le font les interlocuteurs israéliens à l'égard de leurs homologues palestiniens. Ou ça ou rien. Plus particulièrement depuis que les éléments d'une doctrine militaire plus adaptée modifient les stratégies d'intervention, à savoir que dans les cieux, il y aura les forces «otaniennes» et au sol les troupes indigènes. Les régimes ciblés sont dans l'expectative. Que peut un régime contre l'Otan ' Que peut un régime contre une partie de son peuple manipulé par des puissances étrangères ' Que peut un régime contre une alliance entre une partie de son peuple, une opposition à l'extérieur qui attend son exportation vers son propre pays et des forces de l'Otan ' Il est vrai tout de même que lorsque les populations sont mobilisées contre le régime en place, c'est qu'il y a des raisons internes. Qui, en réalité, gagne la guerre ' L'Otan ou les forces indigènes ' Apparente victoire de l'Otan ou victoire de l'opposition d'un pays musulman qui s'est donnée (à qui il est donné) de disposer d'une multitude de mouvements dits insurrectionnels qui donneront naissance à des seigneurs de guerre qui se transformeront en hommes d'affaires s'enrichissant sans grands risques, car pas d'institutions ' Il est alors conseillé aux pays arabes de se donner un protecteur occidental pour échapper aux menaces... occidentales.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)