Algérie - Revue de Presse

Recherche



Guerre contre les tumeurs La recherche en biologie du cancer se concentre aujourd?hui sur une stratégie thérapeutique capable d?éliminer les cellules tumorales sans affecter les autres. L?étude menée par Hinrich Gronemeyer de l?Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC CNRS/Inserm/ULP, Illkirch) de Strasbourg sur la leucémie myéloïde aiguë et publiée dans Nature Medicine de janvier 2005, montre le rôle majeur d?une protéine particulière appelée TRAIL. Les chercheurs suggèrent que toute thérapie capable d?induire TRAIL pourrait constituer une « arme universelle » contre une grande variété de tumeurs. Les chercheurs tentent ainsi de mettre en place des traitements moins toxiques sur l?organisme qui attaquent sélectivement les cellules cancéreuses sans détruire les autres. Dans cette étude, l?équipe pluridisciplinaire s?est penchée sur les inhibiteurs d?histone déacétylase (HDACis), une nouvelle classe de médicaments. Ces travaux publiés dans Nature Medicine apportent aujourd?hui la preuve que les HDACis induisent l?expression du facteur TRAIL, une protéine membranaire inductrice de mort cellulaire, et que l?action antitumorale in vivo des HDACis est dépendante de l?induction de TRAIL. Enfin, ces travaux démontrent qu?un HDACi particulier induit l?expression de TRAIL et la mort consécutive des blastes (cellules leucémiques proliférant de manière anarchique) provenant de patients atteints de leucémie myéloïde aiguë. Et cela, quelle que soit l?altération génétique à l?origine de la leucémie, le terme « leucémie myéloïde aiguë » regroupant plusieurs centaines de formes différentes. Cette dernière observation suggère que toute thérapie capable d?induire l?expression de TRAIL serait une « arme universelle » contre une grande variété de cellules cancéreuses. De fait, les essais cliniques en cours avec les HDACis intègrent d?autres cancers dont le mélanome. Après avoir découvert en 2001 que l?acide rétinoïque induit TRAIL et définit en 2004 les mécanismes de base de son action, l?équipe de l?IGBMC concentre ses efforts de recherche sur les réactions biochimiques sous-jacentes. Les études en cours ont pour but de définir le spectre d?action des HDACis sur différents types de tumeurs et de comprendre pourquoi TRAIL et ses récepteurs agissent sélectivement vis-à-vis des cellules cancéreuses. « La voie de signalisation médiée par TRAIL représente pour nous la seule voie connue à ce jour capable d?éliminer les cellules tumorales sans affecter les cellules normales », précise Hinrich Gronemeyer.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)