Algérie

RC Kouba : L?équipe en rodage

Le Raed de Kouba, prétendant en puissance pour l?accession en division une, n?a pas réussi à battre le nouveau promu, la JSM Chéraga, se contentant du partage des points malgré le déséquilibre des forces entre les deux formations et, surtout, la présence au sein des Vert et Blanc de fortes individualités. Les Koubéens, dont l?ensemble des observateurs attendaient une entrée remarquable, sont restés sur leur faim, tout comme les nombreux fans du RCK qui ont fait le court déplacement à Chéraga. Sur le terrain des opérations, le onze koubéen, aligné par le coach Mustapha Biskri, avait fière allure. Un onze tourné résolument vers l?offensive avec en pointe un chasseur de but, Hamid Berguiga, et un ailier de poche, Omar Nahnah en appui. Deux animateurs de jeu excentrés à droite et à gauche, Mouloud Belatrache et Slimane Illoul et derrière, deux récupérateurs de métier, Louanès Bendahmane et Nouredine Bessaoul. De quoi donner le tournis à la modeste formation de Chéraga. Hélas, au grand dam de tous, il n?en fut rien. la belle mécanique koubéenne, mal huilée, manquait terriblement de synchronisation et d?homogénéité. Principalement dans l?entre-jeu et l?attaque où tout le monde se cherchait, où tout le monde se marchait sur les pieds. Le seul a avoir tiré son épingle du jeu à ce niveau est sans contexte l?ex-Canari Louanès Bendahmane, de par son arme fatale, son coup de patte terrible. L?incorporation de Yahia-Chérif et Amrane après l?heure de jeu n?a pas réussi à changer le cours du jeu des Koubéens, resté approximatif jusqu?au coup de sifflet final. La seule et grosse satisfaction des Vert et Blanc reste le compartiment défensif, solide et homogène, articulé autour du quatuor Djouder-Kabri-Djeradi-Aoumrani, qui a permis au gardien koubéen, Mohamed Ghalem, de passer un après-midi tranquille. Mais là aussi, il faut attendre d?autres tests plus costauds que la modeste formation de Chéraga. En somme, les fans koubéens n?ont pas quitté l?enceinte de Chéraga, totalement déçus, car, à vrai dire, si leur formation n?a pas convaincu, elle n?a aussi pas démérité. Une fois bien huilée, celle-ci procurera à coup sûr beaucoup de sensations. Mais avant, pour les hommes de Mustapha Biskri, une revanche s?impose dès jeudi prochain au stade Benhaddad face aux Asémistes d?Oran.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)