Algérie - Revue de Presse

Raïs Hamidou



Donner à la commune la place qui lui sied Le P/APC de Raïs Hamidou, Boudjemaâ Zaïoua, élu FLN, s?emploie avec l?équipe en place à redonner à la commune son image de localité littorale, considérée autrefois comme pôle vers lequel affluaient les estivants. Mais depuis, la commune ne cesse de s?étendre surtout vers le versant sud auquel des centaines de bâtisses s?agrippent, dont plusieurs, faut-il le souligner, sont construites de manière anarchique. Cela dit, un programme ambitieux est annoncé par le premier magistrat de cette commune qui avoisine les 30 000 âmes. « Cette année, plusieurs projets seront concrétisés dans la commune », souligne notre interlocuteur qui précise qu?« outre les sites qui seront dotés de l?éclairage public, le plan d?action 2005 de la commune concernera le reste des foyers qui seront raccordés aux réseaux d?électricité domestique, de gaz de ville et d?AEP ». Il est évident que la commune ne dispose pas d?assez de ressources lui permettant de prendre son essor, sinon une enveloppe de trois milliards de centimes pour l?équipement lui est allouée annuellement. Ainsi, pour l?année en cours, M. Zaïoua nous fait savoir que « la DTP prendra en charge, après les travaux d?assainissement, la réalisation de cinq routes principales, dont celles du quartier Beauséjour, celle menant à Bouzaréah en dehors de l?ouverture d?une route à partir de Miramar vers Sidi El Kbir via Chebat ». « Cela permettra aussi un trafic plus fluide, notamment aux transporteurs collectifs urbains qui bénéficieront de nouvelles lignes à même de soulager les usagers », ajoutera-t-il. D?autres réalisations verront le jour dans l?année en cours à Sidi El Kbir. « Ce quartier, assure le P/APC, bénéficiera de trois centres de soins, de l?ouverture d?une sûreté de police et d?un bureau de poste. » Dans le plan de développement communal (PDC), il est prévu aussi la réalisation d?un marché communal, d?un CEM, d?un centre de soins pour les élèves scolarisés, d?un boulodrome, enfin, du revêtement de la salle omnisports Boukechoura qui sera pris en charge par la DJS. Un riche plan d?action si l?on ajoute un centre culturel qui sera réalisé à moyen terme. Quant aux familles sinistrées qui occupent le centre commercial, M. Zaïoua précise : « Cette infrastructure sera récupérée dès que les logements de celles-ci seront restaurés. » Par ailleurs, le travail de proximité semble se généraliser, et ce, à travers la mise en place des Covilles qui impliquent plusieurs partenaires (puissance publique et Epic) et citoyens. Et c?est de bonne guerre si le P/APC de Raïs Hamidou tient à dynamiser l?action de l?administration communale à travers une cellule de proximité composée d?une dizaine de filles dont le rôle, explique-t-il, est de « sensibiliser les citoyens sur la préservation du cadre de vie et recenser les carences dont pâtissent les nécessiteux notamment ». Côté environnement, notre interlocuteur précise que les sept oueds, qui relèvent de son territoire, seront « gabionnés » et les versants reboisés. Concernant les plages, le P/APC rappelle que, pour cette année, la mise en fonction du collecteur des eaux usées Raïs Hamidou-Bab El Oued reste conditionnée par la promptitude des services de l?hydraulique. Une aubaine pour les estivants qui fréquentent régulièrement les onze plages qui jalonnent la commune. Quant au port de pêche et de plaisance, dont le projet est à chaque fois remis aux calendes grecques, le premier magistrat de la commune affirme : « L?étude est ficelée et nous n?attendons plus que le lancement de l?opération. » D?ailleurs, la maquette est fin prête et regroupera un ensemble de projets, comme les assiettes en promontoire ou certaines esplanades qui accueilleront des projets de service à caractère touristique, dira-t-il en guise de conclusion. Il va sans dire que le plan d?action de la commune, pour cette année, demeure ambitieux à plus d?un titre. Pour peu qu?il soit respecté.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)