Algérie

Questions de patrimoine à l'université

Le Colloque international sur l'archéologie, abrité par l'Université de Tébessa et cela durant quatre jours, s'est achevé avec l'annonce par ses organisateurs d'une série de recommandations. Dans son intervention, le Pr Abdelkrim Gouasmia, recteur de l'Université de Tébessa, a mis l'accent sur la nécessité primordiale que «cette rencontre vise également à engager des accords de coopération avec des secteurs nationaux et étrangers en charge de débattre l'idée de l'ouverture de nouvelles filières spécialisées dans la protection du patrimoine, et ce dans un futur proche».

Ainsi et parmi les mesures concrètes prises en clôture de ce séminaire, des accords de coopération ont été signés entre l'université de Tébessa et l'université de Trento (Italie).

Cela pourrait se traduite par «mettre en place un espace d'échanges pluridisciplinaires entre chercheurs...», dira le Pr Gouasmia. Toujours et dans la continuité des objectifs tracés par ce colloque, le recteur a annoncé la création prochainement de la filière archéologique au niveau de l'Institut des sciences sociales et humaines de l'Université de Tébessa.

Espérons, toutefois, que ces résultats tangibles seront concrétisés sur le terrain, afin d'insuffler à la recherche scientifique une nouvelle dynamique. Recherche scientifique qui, jusqu'à présent, croupit dans les louvoiements bureaucratiques.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)