Algérie

Questions


Je vous l'avais dit hier, il n'y a jamais de fumée sans feu. Le feu a vraiment pris à la Fédération algérienne de volley-ball. Les volleyeuses citées dans l'affaire du vol en France risquent la radiation à vie.
Cela veut tout simplement dire que l'affaire est beaucoup plus grave que ce qu'a prétendu le chef de la délégation. Ce dernier a catégoriquement nié les faits reprochés à nos volleyeuses parties en Hexagone parfaire leur préparation. Comme toute préparation, elles ont été prises la main dans le sac. Même s'il n'y avait pas de sac, il y a avait tout de même des équipements sportifs chipés au nez et à la barbe des revendeurs. Voilà où en est l'affaire aujourd'hui en attendant que la fédération statue sur leur cas. Cela dit, il n'est nullement ici l'intention d'enfoncer ces sportives mais juste de connaître les dessous de cette affaire qui n'a pas encore livré tous ses secrets. Pourquoi en sont-elles arrivées là ' Manquent-elles d'équipement sportif pour que la tentation les mène droit au scandale ' Autant de questions qui viennent à l'esprit et qui nous taraudent. Rien, mais absolument rien, n'explique cette tentation ternissant l'image du pays et celle de nos sportifs souvent traités de «maraudeurs». Ce n'est pas la première fois que des sportifs soient pris en flagrant délit de vol dans de tiers pays mais cette affaire est certainement la goutte qui fait déborder le vase. Quelles que soient les explications avancées et quels que soient les échappatoires, ces filles, si elles sont confondues par les preuves, ne mériteraient pas à l'avenir de porter les couleurs nationales ni d'évoluer dans notre championnat. Leur geste mérite une sévère sanction pour qu'elles servent de leçon à tous ceux qui auront la lourde responsabilité de représenter l'Algérie dans les manifestations internationales. Sinon, ces «maraudeurs» continueront de sévir.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)