Algérie

Prouesse diplomatique de John Kerry entre deux avions

Prouesse diplomatique de John Kerry entre deux avions
Entre deux avions, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a obtenu à Kaboul l'accord des candidats à la présidentielle pour un audit intégral des votes du second tour, une prouesse diplomatique face à la menace d'un retour des violences communautaires.Après 48 heures passées dans la capitale afghane, dans des discussions intenses avec les deux rivaux, Ashraf Ghani et Abdullah Abdullah, qui se disputaient la victoire au deuxième tour du 14 juin, s'accusant mutuellement d'avoir bénéficié de fraudes, M. Kerry est reparti avec un accord inespéré et inédit. Arrivé à Kaboul jeudi soir en provenance de Pékin, l'infatiguable John Kerry, 70 ans, est apparu triomphant samedi soir devant les caméras aux côtés des deux candidats pour l'annoncer. Dans les prochains jours, 100% des huit millions de votes du 2e tour seront audités, le tout selon des normes internationales et sous la supervision d'observateurs étrangers. De plus, les deux candidats se sont mis d'accord sur un prochain «gouvernement d'unité nationale», qui inclura les deux camps dans une formule de «partage du pouvoir». «Nous n'avons obtenu un accord qu'à la dernière minute», a raconté sous l'anonymat un responsable américain à la presse à bord de l'avion qui emmenait M. Kerry à Vienne dans la nuit de samedi à dimanche pour des pourparlers sur le nucléaire iranien. Partis d'une proposition de l'ONU portant sur l'audit de 35% des votes, qui ne faisait pas l'unanimité, les participants aux négociations ont finalement opté pour une solution sans précédent: l'audit intégral. «Même si cela va prendre plus d'énergie, plus de temps, un audit intégral est susceptible d'améliorer la crédibilité du résultat de façon plus significative», a assuré à la presse un autre responsable américain. Selon les deux responsables américains qui ont requis l'anonymat, les 48 heures de négociations ont connu des hauts et des bas, «des moments de colère, des moments d'humour». Un moment clé, selon eux, a été la première rencontre entre les deux candidats qui se sont tout de suite donné l'accolade.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)