Algérie

Projets de dessalement de l?eau de mer en Algérie

L?espagnole Acciona Agua mise sur le marché national Après avoir décroché le projet de la station de Fouka à Tipaza, actuellement en phase de réalisation en partenariat avec SNC-Lavalin, l?entreprise espagnole Acciona Agua cible désormais quatre autres grands projets de stations de dessalement de l?eau de mer en Algérie. Il s?agit en l?occurrence des projets respectifs de Ténès, d?El Tarf, d?Oued Sebt à Tipaza et de Magtaâ à l?ouest du pays. Pour l?ensemble de ces projets, prévoit-on, les opérations d?ouverture des plis financiers, et donc la sélection des entreprises de réalisation devront intervenir très prochainement. Conçue pour être l?une des plus grandes au monde, sinon la plus grande, la station de dessalement de l?eau de mer de Magtaâ devra assurer, une fois mise en service à échéance de 2010, une production record de l?ordre de 500 000 m3 d?eau par jour. Ce faisant, ce projet d?envergure mondiale suscite particulièrement l?intérêt des responsables d?Acciona Agua qui y voient un véritable challenge à travers lequel leur entreprise entend faire valoir sa longue expérience et son savoir-faire dans le domaine du dessalement par osmose inverse. Autant d?atouts en somme que ne manque pas de corroborer la qualité des innovations constatées lors d?une visite des stations de dessalement réalisées par Acciona Agua dans les régions de Barcelone et d?Alicante en Espagne. D?une capacité totale de 28 800 m3/jour, la station de dessalement de Tordera, au nord de Barcelone, alimente en eau potable une population de quelque 150 000 habitants. Conçue et financée par Acciona Agua, elle a été construite en dix mois, entre 2001 et 2002, ce qui constitue, selon son délégué, F. Martrus, un délai de réalisation record pour ce type d?installations. De plus, a-t-il tenu à nous expliquer : « Dans un souci d?adaptation au paysage et à l?environnement, les puits servant à la prise d?eau sont situés loin de la station. » A l?image de celle de Tordera, dont Acciona Agua est adjudicataire pour augmenter la capacité de production, le complexe de Carthagène (San Pedro Del Pinatar, à Alicante) offre également plusieurs atouts en termes d?innovations technologiques et de préservation de l?environnement. Servant en moyenne une population de 400 000 habitants, ce complexe, composé de deux stations, totalise un débit total de 130 000 m3/jour. Selon les précisions de ses responsables, il se distingue notamment par des procédés techniques permettant la captation de l?eau de mer à travers des puits verticaux côtiers. De même, nous ont-ils expliqué : « Afin d?éviter d?éventuels risques sur l?environnement par le déversement de l?eau de rejet dans la mer, l?usine de dessalinisation dispose d?un pompage de dilution de l?eau de saumure, dans une proportion maximale de six parts d?eau de mer de dilution pour une part d?eau de rejet. » Recherche et développement en point de mire A l?origine de ses procédés novateurs dont se prévalent les différentes stations construites et exploitées par Acciona Agua, il y a lieu de mettre en exergue le rôle dévolu à l?important centre de recherche et de développement (R&D), dont s?est doté l?entreprise, afin d?être à la pointe des avancées technologiques en matière de dessalement de l?eau de mer. Basé à Barcelone, ce centre s?emploie, selon son directeur J. Malfeito Sanchez, à concevoir de nouvelles techniques et procédés, notamment pour anticiper sur les évolutions des technologies de dessalement de l?eau de mer à moyen et long termes. Disposant d?une équipe de plus de 30 chercheurs hautement qualifiés, le centre R&D s?attelle, par ailleurs, à optimiser la durabilité et l?efficience des membranes, sachant que celles-ci sont à la fois onéreuses et essentielles dans les procédés de dessalement par osmose inverse. Ainsi organisée, Acciona Agua, plus connue auparavant sous l?appellation de Pridesa avant d?intégrer la multinationale Acciona, se prévaut logiquement d?être « un des leaders mondiaux de dessalement de l?eau de mer », selon son chef de la zone Maghreb, Philipe Ramos. Se denier renchérit ainsi en affirmant qu?Acciona Agua est le seul acteur dans le domaine du dessalement de l?eau de mer à être « présent sur les cinq continents ». A noter à cet égard qu?Acciona Agua vient de parachever le projet de maintenance de la plus grande station de dessalement de l?eau de mer aux Etats-Unis, en l?occurrence celle de la TAMPA en Floride ; de même qu?elle s?est vu confier la réalisation d?une nouvelle station à Londres, en prévision des Jeux olympiques de 2012. S?agissant du marché algérien, le délégué d?Acciona Agua en Algérie, Alejandro Ballester, n?hésite pas à signifier qu?« il est tout naturel qu?une entreprise leader en son domaine, comme Acciona Agua, aspire à se voir confier la réalisation des plus grands projets de dessalement d?eau de mer au monde. »
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)